Belgique

"2007, c'est un tournant dans l'histoire de la Belgique", a indiqué jeudi Francis Delpérée, tête de liste cdH au Sénat. Le constitutionnaliste part en campagne en affichant la détermination de vouloir sauver les institutions et préserver le système solidaire de Sécurité sociale, "le ciment de la Belgique".

Car le Sénat est "aussi" politique, précise-t-il. La présidente du cdH, Joëlle Milquet, soulignait jeudi que l'enjeu politique du scrutin se situerait à la Chambre, ce qui a motivé, in fine, son choix de s'y porter candidate.

"On doit faire entrer dans les mentalités que les listes du Sénat sont des listes de sénateurs et qu'à la Chambre les listes sont politiques", précisait-elle dans une interview à La Libre Belgique.

"La Chambre est plus politique mais le Sénat reste aussi politique. Il y a des débats de fond", rectifiait jeudi, en conférence de presse le candidat tête de liste Delpérée.

Le constitutionnaliste affiche sa "détermination dans la défense des institutions: la monarchie, le Sénat, la capitale ainsi que toutes les procédures de dialogue entre les Communautés". La sortie de Joëlle Milquet sur "les listes politiques à la Chambre et les listes de sénateurs au Sénat" n'a pas ému que le seul sénateur Delpérée. Dans un courrier adressé à la présidente du cdH, Anne-Marie Lizin, présidente de la Haute assemblée regrette que Mme Milquet "semble nier le rôle politique du Sénat". Mme Lizin rappelle les "très nombreuses législations" qui ont trouvé leur origine à la Haute assemblée, de l'avortement à l'euthanasie en passant par l'interdiction des armes à sous-munitions. Et la présidente de l'assemblée de conclure: "S'il ne s'agit pas ici de politique, alors nous n'avons pas la même analyse de ce qu'est la politique vraie et profonde. Le Sénat est, pour moi, bel et bien politique, au sens noble du terme".

Le cdH obtenait deux sièges au Sénat en 2003 (dont un est passé au MR avec le transfert de Luc Paque). La sénatrice Clotilde Nyssens quittera l'assemblée après le 10 juin. Elle sera première suppléante à Bruxelles pour la Chambre (devant Georges Dallemagne).

Le reste de la liste du Sénat n'est pas encore dévoilé. On devrait notamment y retrouver des personnalités de la société civile ainsi qu'une des étoiles montantes du parti, Hamza Fassi-Firhi, président des Jeunes du parti. Ce dernier a remplacé pendant trois mois le député bruxellois Bertin Mampaka au Collège de la ville de Bruxelles. On devrait retrouver Bertin Mampaka sur la liste pour la Chambre.

A Bruxelles, Joëlle Milquet précédera Benoît Cerexhe. Dans le Brabant wallon, André Antoine sera tête de liste et Brigitte Wiaux, première suppléante. Dans le Hainaut, Catherine Fonck sera suivie de Christian Brotcorne et Véronique Salvi, Jean-Jacques Viseur poussant la liste. A Liège, Melchior Wathelet, précédera Marie-Dominique Simonet et Benoît Drèze. A Namur, Maxime Prévot sera tête de liste. Dans la province du Luxembourg, ce sera le cas de Josy Arens, Benoît Lutgen étant 4ème et dernier effectif.