Belgique

Les trois démissions annoncées vendredi matin à Charleroi sont bien celles de Claude Despiegeleeer (à gauche sur la photo), Serge Van Bergen et André Liesse, qui étaient respectivement administrateur délégué, vice-président et président de la société de logements sociaux « La Carolorégienne », dont la gestion a été mise en cause ces derniers jours. Les trois intéressés, qui sont également échevins de Charleroi, ne démissionnent cependant pas de leurs fonctions respectives d'échevin.

Cette décision a été prise au terme d'une réunion d'urgence convoquée vendredi matin par Jean-Claude Van Cauwenberghe, en tant que président de l'Union socialiste de Charleroi, et qui s'est tenue en présence des trois intéressés dans le bureau du bourgmestre Jacques Van Gompel, à l'Hôtel de Ville de Charleroi.

Selon les termes utilisés par Jean-Claude Van Cauwenberghe à l'issue de cette rencontre, des « abus et des fautes » ont amené ces trois responsables à remettre leur démission de tous les mandats qu'ils exerçaient jusqu'ici au sein de « La Carolorégienne ».

Pour le bourgmestre Van Gompel, aucune faute n'ayant été relevée dans le chef des intéressés dans le cadre de leur fonction d'échevin, ils restent en place au sein du collège échevinal.

Il va maintenant être demandé au ministre Antoine, en charge du Logement, de désigner un commissaire spécial qui assurera la gestion de « La Carolorégienne ».