Belgique

Le groupe d’activistes néerlandais "Stop Tihange" se rendra le 21 avril dans un commissariat de Tongres afin d’y déposer plainte contre les autorités belges. 

Ils estiment que des millions de vies sont mises en danger par les réacteurs "délabrés" de Tihange et Doel. 

Pour l’association, l’Etat belge ne prend pas de mesures suffisantes pour remplir son obligation de garantir la sécurité de la population, notamment néerlandaise. 

Ils craignent également que la durée de vie de certaines centrales soit prolongée au-delà de 2025.