Belgique

Même les décideurs politiques réputés les plus sensés succombent à la tentation des réseaux qualifiés de sociaux… Herman Van Rompuy, pas spécialement un geek ou un adepte du click impulsif, l’apprend à ses dépens, depuis quelques jours. Proche des frères de la Charité belges qui ont osé mettre sur le tapis le débat de la fin de vie des personnes psychiquement au bout du rouleau, il a en effet posté un message un brin critique par rapport à la récente annonce vaticane de sanctions possibles contre la branche belge de l’ordre spécialisé dans l’accompagnement des personnes souffrant de troubles graves.

Ayant laissé entendre que "le temps du Roma locuta, causa finita est - Rome a parlé, l’affaire est close - est passé depuis longtemps", les sites traditionnellement opposés à la direction ecclésiale actuelle qui n’ont de cesse de s’en prendre à l’esprit d’ouverture du pape François ont pris… l’ancien président de l’Europe dans leur collimateur. Herman Van Rompuy, dont les convictions chrétiennes profondes sont connues "urbi et orbi", est ainsi stigmatisé dans le "Salon beige" comme sur "Riposte catholique", sur le "Katholiek Forum" sans oublier "Katholieke Actie Vlaanderen" et "Belgicatho, le "blog de réinformation proposé par des laïcs catholiques belges".