Belgique

Le précédent ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht avait reçu lors d'une visite à Washington la demande de son homologue Hilary Clinton de vouloir considérer l'accueil en Belgique d'ex-détenus de Guantanamo.

Le gouvernement belge a répondu favorablement sur le principe et des dossiers ont été transmis par les Etats-Unis lors d'une visite de l'ambassadeur Dan Fried en Belgique le 30 juin dernier.

Après une première analyse des risques, le gouvernement avait décidé de prendre deux dossiers en considération. Un de ces dossiers a ensuite été retiré par les Etats-Unis eux-mêmes.

Après examen du dossier restant par les services compétents de la Justice, l'Intégration sociale, l'Intérieur et les Affaires Etrangères, il a été décidé d'envoyer une mission interdépartementale d'experts à Guantanamo afin de faire des recherches sur les lieux mais aussi de rencontrer la personne concernée.

L'ex-détenu concerné n'entre pas en considération pour des poursuites judiciaires sur base des faits connus à ce moment dans son dossier, observent les Affaires étrangères.

Sur base des résultats de la mission, le gouvernement décidera si la Belgique est susceptible d'accueillir cette personne et stipulera les conditions selon lesquelles il résiderait sur le territoire belge.