Belgique

Le vendredi 29 juin marque l'arrivée d'une vague de chaleur sur le pays.

Le ciel sera estival ce mercredi après-midi, avec un temps chaud et ensoleillé et des maxima atteignant jusqu'à 27 degrés par endroits, selon les prévisions de l'IRM à la mi-journée. Il fera sensiblement plus frais à la mer et sur les hauteurs (Hautes-Fagnes) cependant, avec des maxima autour de 20 degrés. Le ciel sera dégagé durant la nuit, avec des minima variant de 10 degrés (Hautes-Fagnes) à 16 (à la Côte) et un vent faible à modéré d'est à nord-est. Jeudi, le soleil sera de nouveau de la partie, perturbé au fil de la journée par des nuages "inoffensifs" se répandant sur l'est du pays. "Les températures continueront à augmenter", prévient l'IRM. Le mercure devrait ainsi atteindre 28 degrés en Campine, alors que l'Ardenne et la Côte verront les températures atteindre jusqu'à 21 degrés. La nuit sera dégagée et étoilée, à l'exception de quelques voiles d'altitude visibles par intermittence.

La journée de vendredi sera du même acabit que les précédentes, avec soleil et chaleur (maxima entre 23 et 29° C). le temps restera sec malgré quelques cumulus attendus sur le sud de la Belgique. Attention, les températures resteront cette fois aussi bien plus basses au littoral, avec des maxima ne dépassant pas 21 ou 22 degrés.

La Cellule interrégionale de l'Environnement (Celine) a déclenché aujourd'hui/mercredi la phase d'avertissement de son plan d'action contre les grosses chaleurs. Les intermédiaires qui travaillent avec des groupes particulièrement vulnérables, comme les communes, les services d'aide à domicile, les résidences pour personnes âgées, les médecins généralistes, les crèches et les mouvements de jeunesse, vont ainsi recevoir un rappel et des conseils pour se préserver de la chaleur. Celine lance la phase d'avertissement dès mercredi sur base des prévisions fournies par l'Institut royal météorologique (IRM) pour que tout le monde puisse se préparer à la vague de chaleur du week-end.

"Nous conseillons surtout de boire suffisamment d'eau et de garder les pièces de la maison aussi fraîches que possible. Nous insistons aussi particulièrement pour que chacun veille sur les autres, les enfants, les personnes âgées et celles qui vivent seules. Boivent-ils suffisamment? Leurs vêtements ne sont-ils pas trop chauds? Disposent-ils d'un endroit frais où se reposer?", énumère le porte-parole de l'Agence flamande Soins et Santé (Vlaams Agentschap Zorg en Gezondheid) Joris Moonens.

"Nous demandons aussi spécifiquement aux organismes qui travaillent avec un public vulnérable, comme les enfants, les seniors et les personnes malades, d'être attentifs. Que ceux-ci activent leur plan d'action interne, qui implique des mesures telles qu'une sensibilisation supplémentaire auprès de leur public et de leur personnel ou des activités adaptées aux températures élevées."

Le "plan forte chaleur et pics d'ozone" se compose de trois phases: la phase de vigilance, d'avertissement puis d'alerte. La deuxième, qui court du 15 mai au 30 septembre, consiste surtout à rappeler aux intermédiaires les bons réflexes pour qu'ils s'organisent.

Cette phase d'avertissement débute jusqu'à deux jours avant les véritables chaleurs. Les autorités envoient ensuite un mail à une liste d'organismes qui travaillent avec des personnes sensibles afin qu'ils prennent leurs dispositions.