Belgique

Le gouvernement wallon a adopté jeudi deux projets d'arrêtés renforçant la protection au bruit des riverains des aéroports de Liège et de Charleroi.

Ils permettent aux locataires des zones A' et B' des plans d'exposition au bruit d'obtenir une prime de déménagement s'ils souhaitent quitter les zones les plus exposées, pour autant que leur bail ait été conclu avant le 13 juillet 2004 (date d'entrée en vigueur des arrêtés délimitant les zones du plan de développement à long terme des aéroports de Charleroi et de Bierset).

Ils permettent aussi aux personnes exerçant une activité professionnelle dans ces deux zones, qui serait perturbée par le développement aéroportuaire, de telle sorte qu'elles devraient la stopper ou la délocaliser, d'obtenir une indemnité pour trouble commercial.

Le programme de mesures environnementales mis en oeuvre par le gouvernement wallon est basé notamment sur l'insonorisation des bâtiments situés dans les plans d'exposition au bruit des deux aéroports wallons.

En charge de la politique aéroportuaire, le ministre André Antoine précise qu'au 30 septembre 2006 pas moins de 1.094 habitations ont été insonorisées (802 à Liège et 292 à Charleroi), 471 chantiers étant en outre en cours (287 à Liège et 184 à Charleroi).

Au 30 septembre 2006, ce sont également 1.236 immeubles qui ont été rachetés par la Région wallonne aux riverains désireux de s'éloigner de l'aéroport, se répartissant géographiquement de la manière suivante : 1.124 à Liège et 112 à Charleroi, indique encore le communiqué du ministre Antoine.