Belgique

Jeudi, le gouvernement de la Communauté française a autorisé la création de deux nouvelles écoles secondaires proposées par le Conseil général de concertation pour l’enseignement secondaire.

Il s’agit de l’école les Etoiles, dans le nord de Bruxelles, à Haren. Attachée au réseau libre non confessionnel, cette école ouvrira, dès le 1er septembre 2012, quatre classes de 1re commune, soit 96 places, pour un total, à terme, de 700 places. Une construction bienvenue dans ces quartiers où n’existe aujourd’hui aucune école secondaire.

Dès la rentrée prochaine, l’Athénée Marguerite Yourcenar (enseignement officiel subventionné) devrait également ouvrir ses portes à Laeken, sur le site de la Batellerie.

Les pouvoirs organisateurs (PO) concernés - le PO ASBL Les Etoiles et le PO Ville de Bruxelles - disposent des bâtiments nécessaires. La création de ces deux écoles présente un impact budgétaire, au niveau du fonctionnement, de 96396,71 euros pour 2012 et de 289190,14 euros pour 2013.

Par ailleurs, le gouvernement de la Communauté française, en collaboration avec son homologue bruxellois, a décidé jeudi de libérer un budget de 17,37 millions d’euros à la création de nouvelles places à Bruxelles. Seront ainsi investis 7 millions pour la création de 200 places dans une nouvelle implantation d’enseignement spécialisé à Berchem-Ste-Agathe. L’école fondamentale "Pierre Lairin" à Anderlecht verra sa capacité accroître de 245 places financées à hauteur de 4,43 millions. Quelque 6,65 millions seront en outre investis dans l’école fondamentale rue De Lombaerde à Evere pour 450 nouvelles places. Enfin, pour ce qui concerne l’enseignement organisé par la Communauté française, 2,5 millions seront dévolus à des travaux de rénovation/extension à Etterbeek (Bâtiment Vésale), Anderlecht (Athénée Leonardo Da Vinci) et Schaerbeek (Athénée Verwée) visant à la création de 550 places.

Ces 1 445 places viennent s’ajouter aux 4 921 places "en dur" créées via des projets déjà approuvés par le gouvernement, soit un total de 6 366 places. Si l’on additionne les préfabriqués du gouvernement bruxellois et les places annoncées par le Segec, cela porte à plus de 12 300 le total des nouvelles places dans l’enseignement francophone à Bruxelles.