Belgique

Plus de 1.000 Flamands LGBTQ (Lesbiennes, gay, bisexuels et transgenres) figurent également parmi les victimes du réseau qui partage des photos et vidéos d'adolescents et de jeunes adultes nus, ressort-il vendredi d'une enquête menée par Het Laatste Nieuws. A côté de ces images, une liste alphabétique reprend les profils sur les médias sociaux des victimes et leurs numéros de GSM. Selon le quotidien flamand, les jeunes Flamandes n'ont pas été les seules victimes de la diffusion de photos nues sur un forum secret du site Discord. Des centaines de jeunes hommes de la communauté LGBTQ se retrouvent également sur ce site sur lequel les 'gamers' (joueurs de jeux vidéos) peuvent discuter.

Het Laatste Nieuws affirme avoir eu accès à une partie d'un dossier échangé sur la plateforme contenant plus de 1.500 photos et vidéos de ces jeunes Flamands. Il les a transmis au parquet de Bruxelles, qui a ouvert une enquête sur ce réseau, et à la police fédérale. Tout le matériel va désormais être examiné, semble-t-il.

Une liste alphabétique reprenait les photos et était, selon le journal, couplée à des numéros de GSM. "J'en ai été énormément choqué, tout comme par l'énorme quantité de fichiers", témoigne un adolescent qui a été contacté via Snapchat pour prendre part à cet échange d'images. "Je savais que cela existait avec des filles mais je ne savais pas que des photos de jeunes hommes étaient aussi collectées."