Belgique Dans le cadre du processus de Bologne, la "licence", considérée comme un diplôme de l'enseignement supérieur de deuxième cycle avant 2008 et s'étalant sur deux ans dans la majorité des cas, est devenue "Master". Les deux années d'études qui la précédaient, regroupées sous l’appellation "diplôme de candidature", ont quant à elles été remplacées par le "baccalauréat" qui s'effectue aujourd'hui en trois ans, soit une année supplémentaire qui a toute son importance.


Un grade de licencié correspond à un grade de Master

L'addition est toute simple, si vous avez obtenu votre licence avant 2008, vous avez réalisé quatre années d'études au minimum, et disposez d'un diplôme équivalent au Master actuel qui, pour sa part, oblige l'étudiant à réaliser une année d'étude supplémentaire (soit cinq ans au minimum). "Pourtant, et malgré une formation somme toute équivalente, il serait erroné d'inscrire sur votre Curriculum Vitae que vous êtes détenteur ou détentrice d'un Master si vous avez obtenu une licence avant 2008", explique l'adjoint à la direction des études de l'IHECS, Christian Lignon. "La raison est pour moi assez limpide: comme le titre n'existait pas avant 2008, on ne va pas inventer que l'on est détenteur d'un Master, ce ne serait pas possible. Ce serait même un anachronisme que de mentionner sur votre CV que vous avez obtenu un Master en 2004, par exemple."

Au centre du débat, le processus de Bologne qui avait notamment pour objectif de mettre en place un système, pour les pays signataires de la déclaration éponyme datant de 1999, visant à faciliter la reconnaissance internationale et européenne des diplômes et qualifications. L'objectif sous-jacent était aussi de permettre une certaine mobilité des étudiants entre les pays signataires grâce à des formations de durées équivalentes (3 ans de baccalauréat et entre 1 et 4 ans de Master, selon les études entreprises) ainsi qu'à un nombre de crédits à valider qui soit le même partout et pour tous. Ce lissage de l'enseignement supérieur européen a donc débouché sur une année supplémentaire à valider, lorsque l'on fait les comptes.

"C'est comme ça, la législation a changé et tout le monde est logé à la même enseigne. Un employeur qui examinerait la candidature d'un diplômé en 2000 et la candidature d'un diplômé de 2010 sait qu'il s'agit d'un diplôme qui a le même poids sur le CV. Vous avez fait la formation ad hoc à vos époques respectives, c'est la seule différence au fond", conclu l'adjoint à la direction des études de l'IHECS.


Une démarche spécifique à suivre

Cependant, il vous est néanmoins possible de faire une demande à l'université dans laquelle vous avez obtenu votre diplôme afin d'obtenir une équivalence avec les grades actuels (après l'entrée en vigueur du décret Bologne), ce qui vous donnerait le droit, ou non, d'inscrire Master dans votre CV. Il existe des spécificités pour certaines études mais cela vous sera explicité si vous entreprenez cette démarche. L'ULB explique, par exemple, cette dernière sur son site internet.

Notez toutefois qu' un grade de candidat n'est considéré comme correspondant à un grade de bachelier que si le diplômé a également réussi au moins une année d'études de deuxième cycle, ou une année de licence à l'époque, dans la même discipline.

Si vous désirez avoir le détail, étude par étude, nous vous conseillons de consulter l'arrêté du Gouvernement de la Communauté française datant du 19 mai 2004.