Doulkeridis: suppression des cours de religion et parcours d'intégration

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le secrétaire d'Etat Ecolo de la Région de Bruxelles-capitale, Christos Doulkeridis, est favorable à la suppression des cours de religion et leur remplacement par un cours de philosophie pour tous.

Il est aussi d'avis qu'il faut "une espèce d'obligation" du parcours d'intégration pour ceux qui ne maîtrisent pas une des langues nationales. M. Doulkeridis a souligné mardi matin sur Bel-RTL que l'éducation et plus spécialement la connaissance d'une des langues du pays est un facteur essentiel d'intégration. Pour les adultes, "si on veut être crédible avec le parcours d'intégration", il faudra instaurer "une espèce d'obligation" pour ceux qui ne maîtrisent pas une des langues du pays.

"En matière d'intégration, la situation à Bruxelles est complexe. Une personne sur deux y a un parent d'origine étrangère. Nous n'avons donc pas tous le même passé. Il faut se donner les moyens de faire de la cohésion sociale", a encore dit M. Doukeridis pour qui le fait que chacun suive un cours de religion séparé "est une erreur".

"Il est essentiel" que chacun suive un cours de moral ou de philosophie "mais ce débat est bloqué depuis des années".

M. Doulkeridis est d'avis qu'il faut si nécessaire changer la constitution. "Les cours de religion c'est un débat des années 50. Il est dépassé. Il faut maintenant faire partager des valeurs communes comme la laïcité de l'Etat, l'égalité homme/femme..."

Le débat sur l'intégration a été relancé ces derniers jours après les événements de Molenbeek et l'arrestation du porte-parole de Sharia4Belgium.

Publicité clickBoxBanner