Belgique

Contrairement à ce qu'affirment les milieux séparatistes, B Plus n'est pas un club d'unitaristes attardés mais un mouvement qui opte résolument pour le fédéralisme d'union. Dans cette optique, il a présenté, jeudi, un "Pacte fédéral" qui a été signé par douze personnalités politiques du nord, du centre et du sud du pays. Pas des "manchots" en l'occurrence puisque s'y côtoient Wilfried Martens et Mark Eyskens pour le CD & V, Melchior Wathelet... senior pour le CDH, Louis Michel et Florence Reuter pour le MR, Annemie Neyts pour l'Open VLD, Freddy Willockx et Mia De Vits pour le SP.A, Anne-Marie Lizin pour le PS et, enfin, Christos Doulkeridis et Josy Dubié pour Ecolo et Adelheid Byttebier pour Groen!.

Pour le président de B Plus, Gilles Vanden Burre, "le Pacte fédéral entend créer un climat de confiance entre les responsables politiques néerlandophones et francophones. Il souligne l'intérêt de maintenir un modèle fédéral belge, ce qui n'exclut pas une réforme de l'Etat équilibrée". Mais encore ? "B Plus admet que l'on puisse encore régionaliser certaines matières, mais on peut aussi refédéraliser certaines compétences à la seule condition que ces modifications améliorent le bien-être de tous les citoyens." Le Pacte prône aussi une collaboration accrue entre les entités fédérées et des mécanismes de résolution de conflits plus efficaces entre elles. Sans surprise, il (ré)affirme "la plus-value multiculturelle de la Belgique et souligne l'intérêt d'intensifier l'apprentissage de la langue des autres Communautés" tout en insistant sur "la solidarité interpersonnelle". Avec une sécurité sociale "qui reste fédérale". Enfin, B Plus combattra le séparatisme "sous toutes ses formes".

Présent à la présentation, Wilfried Martens a reconnu que "le problème crucial de la Belgique est dorénavant de déterminer quel est l'objectif commun pour le pays". Comme Freddy Willockx, il a admis que son adhésion au Pacte de B Plus lui vaudrait des critiques dans son parti, mais l'ancien Premier ministre dit être un homme libre...

B Plus, enfin, a lancé un appel au CD & V/N-VA et au MR pour qu' "ils gardent sous contrôle leurs éléments les plus radicaux"...