Belgique

Faute de traitement curatif définitif, le principal réconfort des malades atteints de sclérose en plaques (SEP) vient des améliorations de leur qualité de vie, qu'elles résultent de médications ou d'aménagements de leur environnement. D'évolution imprévisible, la maladie peut en effet nécessiter de considérables adaptations dans l'habitat: construction de plain-pied pour faciliter les déplacements; passages élargis permettant la circulation d'une voiturette; portes coulissantes; rails fixés aux murs pour se hisser plus facilement ou passer à la position assise...

Mise en situation dans l'espace de démonstration sur l'habitat dans le Centre de rencontre de la Ligue belge contre la sclérose en plaques, situé à Naninne, tous ces aménagements représentent bien souvent un coût considérable pour les patients déjà suffisamment éprouvés par cette maladie neurologique. C'est notamment pour les soutenir financièrement dans ces surcoûts liés à la SEP qu'a lieu chaque année l'opération Chococlef. Pour la 21 éme fois, des volontaires vendront quatre bâtons de chocolat Galler au prix de 4 €, dans les rues, les hôpitaux, les écoles, aux sorties des grands magasins... Objectif 2006: vendre 1 200 000 bâtons, du 7 au 10 septembre et du 14 au 17 de ce même mois. De quoi couvrir la moitié de ses dépenses. Les vendeurs bénévoles sont les bienvenus. (1)

L'opération Chococlef est en effet devenue indispensable au maintien des activités et services proposés par la Ligue qui a pour objectifs d'accueillir chaque personne vivant avec la maladie et de favoriser échanges et rencontres; d'informer sur la maladie; d'accompagner en favorisant l'autonomie des affiliés; de défendre leurs droits; de les aider financièrement et de soutenir la recherche.

(1) Ligue belge de la sclérose en plaques, 64, Parc industriel Sud, 6, rue des Linottes à 5100 Naninne. Tél.; 081.40.15.55. Web www.me-sep.be

© La Libre Belgique 2006