Dutroux a des chances d'être libéré, selon son avocat

Rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Belgique

L'avocat de Marc Dutroux s'est exprimé sur la requête de mise en liberté conditionnelle de son client. Si, a priori, les chances de libération de Marc Dutroux sont minimes, son avocat Maître Pierre Deutsch y croit.

"C’est un défi que nous avons décidé de relever ensemble. Et bien sûr qu’il a l’espérance de pouvoir aboutir à ses fins. Cela me paraît légitime, c’est une demande qui est légitime", a-t-il déclaré aux journalistes de RTL.

L'avocat se dit donc prêt à "relever le défi". Il a déjà prévenu qu'en cas d'échec il continuerait, avec son client, à se battre pour être entendu.

Marc Dutroux fixé sur son sort le 4 février prochain

Le tribunal de l'application des peines (TAP) de Bruxelles examinera le lundi 4 février la demande de libération sous surveillance électronique de Marc Dutroux. Ce dernier devra se présenter lui-même devant le tribunal pour demander sa libération. Les familles des victimes seront également convoquées.

Selon Sudpresse, tant la direction de la prison de Nivelles, où Marc Dutroux est incarcéré, que le parquet ont rendu un avis négatif. Le TAP n'est cependant pas obligé de les suivre.

Marc Dutroux a été condamné à perpétuité, ainsi qu'à une mise à disposition du gouvernement pendant 10 ans, en juin 2004 pour des faits d'assassinat, d'association de malfaiteurs impliquée dans des enlèvements et des séquestrations d'enfants, et de viols avec tortures.

Il a déjà introduit une demande de congés pénitentiaires en avril mais il ne les a pas obtenus. Sa demande de surveillance par bracelet électronique introduite en septembre a elle aussi été refusée.

L'ex-épouse de Marc Dutroux, Michelle Martin, qui avait été condamnée à 30 ans de prison en juin 2004, a pour sa part bénéficié d'une libération conditionnelle fin juillet. Elle réside depuis fin août au couvent des sœurs Clarisse, à Malonne.

Publicité clickBoxBanner