Belgique Le premier volet de l'opération «Ouvrir mon quotidien» démarre ce lundi. Toutes les écoles primaires et secondaires de la Communauté française reçoivent en effet leur «kit» de journaux. Ce sera ainsi jusqu'au 23 septembre. Les primaires reçoivent un assortiment par classe (LLB, DH, Soir, un des titres du groupe Sud-Presse et un des titres du groupe Vers l'Avenir). Et les secondaires, un «colis journaux» par école (les mêmes avec l'Écho), l'idée étant qu'elles mettent sur pied un projet spécifique (un «espace presse» partagé, par exemple).

Initiée en 2002 par le ministre Jean-Marc Nollet (Ecolo), alors en charge de l'Enseignement fondamental, l'opération «Ouvrir mon quotidien» vise à sensibiliser les élèves à la lecture journalière de la presse comme outil donnant le goût d'apprendre et développant leur sens de l'analyse. Cette année, sa grande particularité réside dans son extension aux élèves du secondaire.

Coordonnée par le Conseil de l'Éducation aux médias, en partenariat avec notamment l'Association des Journalistes professionnels (AJP) et les Journaux Francophones Belges (JFB), cette action a déjà montré son utilité pédagogique. «Elle permet notamment d'aiguiser la curiosité des élèves, de les ouvrir sur le monde, et de les mettre en contact avec l'actualité», précise la ministre-Présidente communautaire, Marie Arena (PS). «Le dispositif s'inscrit dès lors dans la perspective d'une éducation à la citoyenneté active.» Du matériel (un journal de bord pour guider les élèves à la découverte d'un journal et un dossier pédagogique) a d'ailleurs été distribué aux écoles susceptibles de participer.

De novembre à mai

Le deuxième volet de l'opération s'étendra du 6 novembre au 12 mai. Et il nécessite une inscription (gratuite). Chaque classe intéressée doit en rentrer une, en primaire. Une seule inscription suffit par école, dans le secondaire. Les candidats peuvent dès à présent se faire connaître par mail (www.jfb.be) ou par courrier (JFB, 22 bd Paepsem, 1070 Bruxelles). Voire en suivant les instructions qui devraient en principe être communiquées par circulaire aux directions d'école.

Les primaires, elles, doivent choisir deux titres dans le «kit» distribué pendant le premier volet de l'opération. Comme d'habitude, la période est divisée en trois sous-périodes et le changement de choix est autorisé à chaque étape. Un panachage est donc possible, histoire de découvrir un maximum de gazettes.

De leur côté, les écoles secondaires qui se sont inscrites continueront à recevoir chaque journal (en un à trois exemplaires selon leur taille) pendant toute l'opération.

Journalistes en classe

A noter que l'opération peut être appuyée par sa petite soeur «Journaliste en classe». Comme les années précédentes, des journalistes sont disponibles pour venir parler de leur métier aux élèves (inscriptions sur le site www.jec.be).

© La Libre Belgique 2006