Belgique

Les 8.000 supporters sur la Grand-Place ont accueilli les Diables Rouges dimanche après-midi comme des héros tandis qu'ils apparaissaient au balcon de l'hôtel de ville de Bruxelles. 

La foule a explosé à la vue des médaillés de bronze de la Coupe du monde de football en Russie. Les supporters ont d'abord vibré lorsque le capitaine des Diables Eden Hazard et leur gardien, Thibaut Courtois, se sont improvisés DJ le temps de rendre la foule complètement folle. 


Des feux de bengale aux couleurs nationales ont envahi la Grand-Place. La police de Bruxelles demande toutefois aux fans de ne pas utiliser de "fumigènes, pétards et autres pièces d'artifice" pour des questions de sécurité, a-t-elle rappelé sur Twitter.

Le sélectionneur de l'équipe nationale, Roberto Martinez, et l'ensemble du staff ont été accueillis sous un tonnerre d'applaudissements, un accueil que le coach a visiblement apprécié.

Chaque joueur sélectionné a ensuite été appelé sur le balcon, tous accueillis comme des héros par un public hystérique, qui attendait ses idoles depuis des heures sous le soleil. Eden Hazard est apparu en dernier et a donné le ton en lançant un "Waar is da feestje? Hier is da feestje!".


"Quand nous étions en Russie, nous savions que vous croyiez en nous pour écrire l'histoire. J'espère que nous vous avons rendus fiers. Nous avons montré au monde ce qu'est la Belgique", s'est exclamé Roberto Martinez.


"Nous vous remercions du fond du coeur. Chaque minute que nous avons donnée sur le terrain était pour vous", a poursuivi Vincent Kompany, porte-drapeau des Diables.


Au total, 40.000 supporters se sont rendus à Bruxelles pour fêter les Diables Rouges, qui ont décroché le meilleur classement de la Belgique à une Coupe du monde. Certains étaient arrivés tôt pour être sûr d'avoir une place. 

Les fans des Diables rouges qui n'avaient pas trouvé de place étaient invités à rejoindre les écrans géants situés à la Bourse et à la place de l'Albertine.

Plus tôt dans la journée, les joueurs avaient été reçus par le roi Philippe au château de Laeken.

Ils avaient ensuite parcouru les rues de la capitale en bus impérial entre le Mont des Arts et la Grand-Place avant d'arriver vers 15h00 à l'hôtel de ville.