Belgique L’immersion d’un atelier maçonnique sur la scène politique remet à l’avant-plan un courant de pensée discret, pas secret.

La franc-maçonnerie tire-t-elle les ficelles du pouvoir dans un grand nombre d’Etats occidentaux ? Si certaines obédiences s’interdisent clairement de faire de la politique en loge, cette dernière, par la force des choses, s’invite dans ses débats. Il ne fait pas de doute que la franc-maçonnerie adogmatique a encouragé le vote de lois sur les problèmes (bio) éthiques. Normal : elle a toujours voulu prendre place dans les grands débats de société, à l’instar de l’Eglise. Comme ailleurs, elle a aussi dû s’adapter aux mutations étatiques dans nos régions. Si les premières loges ont vu le jour en 1717 en Angleterre, on n’est pas totalement sûr de la création de la première chez nous.

(...)