En prison, certains détenus ont fêté les attentats de Bruxelles

La Rédaction Publié le - Mis à jour le

Belgique Sans pour autant savoir dans quelle prison francophone cela s'était passé, nous avions appris que certains détenus, dont le nombre est impossible à préciser, ont fêté les attentats de Bruxelles. Dans ses éditions de ce jeudi matin, SudPresse révèle certains propos tenus au sein de la prison d'Andenne : " Allahu akbar, ce n’est que le début et cela va continuer! " ou " Je suis bien content! Quand je sors, je ferai pareil!"

SudPresse précise que certains gardiens craignent "des règlements de comptes entre détenus" : entre les radicalisés et ceux qui "craignent pour leur famille".

A Andenne, sont détenues de nombreuses personnes radicalisées ou condamnées pour terrorisme.

Il est impossible de prouver les motivations de ces quelques détenus. Certains pourraient, tout simplement, être révoltés contre la société dans son ensemble. Une société qui "les a mis" en prison.

Rappelons enfin que de tels mots avaient également été prononcés à la suite des attentats de Paris.