Belgique

"Go Habs Go !", le cri des supporters des Canadiens aurait pu résonner à Montréal Nord lors de la visite du roi Philippe et de la reine Mathilde à l’école Le Carignan. Initié par Steve Bégin, un ancien joueur des Canadiens, le Roi a envoyé "la rondelle dans le but", face à la presse.

Content de lui, il l’a refait une seconde fois, devant un public conquis et souriant. Les souverains ont ensuite reçu quatre chandails du club de hockey canadien. Au dos étaient imprimés les prénoms des quatre Princes : Elisabeth, Gabriel, Emmanuel et Éléonore.

La visite s’inscrivait dans le but de faire découvrir la Fondation des Canadiens pour l’enfance qui souhaite offrir un avenir meilleur et en santé aux enfants défavorisés, de 4 à 17 ans, du Québec.

Depuis sa création en 2000, quelque " 27 millions de dollars ont été investis dans cette communauté à travers son programme Bleu blanc rouge". Des patinoires sont, par exemple, construites pour initier les enfants à ce sport et instaurer de saines habitudes chez les jeunes Nord-Montréalais.

Le projet Persévérance , propre à l’école Le Carignan, a aussi motivé la rencontre royale. L’établissement scolaire est conscient des difficultés rencontrées par les enfants issus de ce quartier défavorisé. Afin de lutter contre le décrochage scolaire, les relations difficiles avec les adultes… différentes activités sont mises en place.

Les souverains étaient accueillis, en chanson, par deux groupes d’enfants de 9-10 ans.

La reine Mathilde, en bottes de daim camel et chapeau vert, a naturellement chanté la chanson Je vole de Michel Sardou avec les enfants. Ces derniers ont été très impressionnés lorsque le couple royal est venu à leur rencontre. "Waouw ! La Reine a chanté et est venue nous parler", piaillent deux petites filles, le sourire aux lèvres.

Cette dernière journée de visite d’État se clôt avec un séminaire sur l’audiovisuel belge et un concert de Alice on the Roof et Lara Fabian, offert par la Belgique.