Enfin, un "dico" de la Seconde Guerre

Christian Laporte Publié le - Mis à jour le

Belgique

Autant les amateurs d'Histoire avaient été très tristes d'apprendre la fin des Editions Complexe, autant, ils devraient faire montre de leur joie en apprenant qu'André Versaille est de retour (lire ci-contre). Ils le seront d'autant plus que pour fêter ce come-back, l'éditeur propose d'emblée un ouvrage qui prendra place dans les bibliothèques de tous les passionnés de notre histoire récente.

Bigre, voilà - enfin... - un dictionnaire de haute tenue scientifique sur la Seconde Guerre mondiale dans notre pays qui - ce qui en accroît encore l'intérêt - fait, une fois n'est pas coutume, le point sur les principaux travaux menés non seulement en Communauté française mais aussi en Flandre. Ce n'est pas superfétatoire : des recherches décisives, comme celle de Velaers et Van Goethem sur Léopold III n'ont jamais été traduites et il en va de même pour plusieurs travaux plus récents sur les bourgmestres de guerre ou sur le profil des comparses flamands des Nazis dans la Shoah, les tristement célèbres "Jodenjagers".

Coordonné par les professeurs de l'ULB, José Gotovitch, ancien directeur du Ceges de 1988 à 2005 et Paul Aron, historien et sociologue de la littérature, "le nouveau dictionnaire ne répond pas à une mode mais plutôt à une nécessité". "En effet", commente José Gotovitch, "après avoir pu m'immerger pendant 40 ans dans la Seconde Guerre, j'ai constaté qu'il n'y avait toujours pas de synthèse digne de ce nom de cette période pour la Belgique. Il n'y a pas encore de Pirenne pour 40-45. Certes, l'on a progressé dans la connaissance de nombre de domaines très spécifiques mais il manquait une étude globale. Il y a certes un projet du Ceges qui couvrirait les deux guerres sous une forme encyclopédique mais en attendant, on a opté pour le raccourci sous la forme d'un dictionnaire".

Raccourci, sans doute, mais travail de longue haleine quand même : "Nous avons fait appel à une soixantaine de collaborateurs, le gratin si l'on ose dire des chercheurs sur cette époque, tant flamands que francophones. La plupart d'entre eux sont les auteurs d'études novatrices qui dépassent l'historiographie des batailles et qui évitent aussi un certain nombre de poncifs tant sur la collaboration que sur la Résistance."

Un héritier de "L'an 40"

Autant savoir donc : le dictionnaire coordonné par MM. Gotovitch et Aron est focalisé plus sur la vie quotidienne que sur les grands acteurs belges de la Seconde Guerre, même s'ils y apparaissent forcément.

Une approche qui n'est pas sans rappeler "L'an 40, la Belgique occupée" de Gotovitch et de feu Jules Gérard-Libois qui en 1971 avait ouvert de nouvelles perspectives dans l'historiographie belge, faisant passer celle-ci d'une approche militaire à une approche plus sociétale...

Paul Aron complète : "A travers ce dictionnaire thématique, on est invité à suivre les Belges dans leurs faits et gestes qui seraient banals s'ils ne se situaient pas pendant la guerre. L'on y trouve, par exemple, une entrée consacrée à la cuisine. Une approche qui peut paraître très anecdotique mais qui rend très bien compte de la manière dont nos compatriotes tentaient de vivre, voire de survivre. D'aucuns seront peut-être surpris d'y trouver un article sur l'opéra mais c'est une autre manière intéressante d'étudier le quotidien d'alors..."

Mais en même temps, le dictionnaire comprend aussi plusieurs synthèses dont un tableau de la situation économique et sociale. Bref, un nouvel outil de référence à consulter régulièrement...

"Dictionnaire de la Seconde Guerre mondiale en Belgique", sous la direction de J.Gotovitch et de P.Aron, 560 pp, 29,90 €

Christian Laporte

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Nouveau record de température avant l'arrivée de la neige

    Avec 16,8 degrés Celsius enregistrés à Uccle à 14h00, ce 15 novembre représente un record. Le dernier 15 novembre le plus chaud remonte à 2006 (15,2 degrés), indique le météorologue David Dehenauw. La température pourrait encore grimper en ce jeudi ...

  2. 2
    Vidéo
    Un grand froid entre Albert II et Laurent lors du Te Deum

    Ce 15 novembre est célébrée la Fête du Roi. Comme le veut la tradition, le souverain actuellement sur le trône n’assiste pas au Te Deum et cérémonies au Sénat.

  3. 3
    Le président Macron effectuera une visite d'État en Belgique la semaine prochaine

    Le président français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte seront en Belgique les lundi 19 et mardi 20 novembre pour une visite d'État, a annoncé le Palais dans un bref communiqué. Une cérémonie d'accueil pour le couple présidentiel français sera ...

  4. 4
    La compagne de Xavier Van Dam se confie sur le meurtre de Wivinne Marion: "Il n'était pas seul dans cette histoire"

    La compagne de Xavier Van Dam collabore avec la police afin d'aider les autorités à élucider cette enquête, qui se révèle être un véritable casse-tête.

  5. 5
    Le F-35 moins cher que prévu grâce à deux "cadeaux" de Washington

    La Belgique achètera ses 34 chasseurs furtifs F-35 américains à un prix extrêmement favorable - 76,3 millions d'euros pièce pour un appareil "prêt à voler" - grâce à deux gestes consentis par les Etats-Unis envers un pays qui n'était pourtant pas ...

cover-ci

Cover-PM