Belgique

La justice gantoise a ouvert une enquête à l'encontre d'une mère porteuse belge qui aurait abusé de couples néerlandais en mal d'enfants, parmi lesquels le couple qui a récemment acheté le bébé d'un couple de la région de Gand. C'est ce qu'a révélé l'émission de télévision néerlandaise Netwerk, qui avait déjà révélé l'affaire du bébé vendu.

Selon le reportage, plusieurs couples néerlandais auraient été abusés par une femme habitant aux alentours de Gand. Celle-ci aurait proposé ses services de mère porteuse et encaissé des milliers d'euros à ce titre sans jamais leur apporter l'enfant promis.

Parmi les couples dupés, se trouve le couple d'Overijssel, qui a acheté un bébé à un couple gantois, affirme Netwerk.

La justice belge a pu visionner le reportage et la porte-parole du parquet de Gand, Annemie Serlippens, aurait affirmé que la "mère porteuse" serait identifiée aussi vite que possible.

"Il semble qu'il s'agit d'une forme très sérieuse d'escroquerie et d'abus de la confiance de gens qui ont un énorme désir d'enfant", aurait ajouté la porte-parole selon Netwerk.

La mère porteuse aurait subi plusieurs inséminations de différents hommes à son domicile. "Les couples de néerlandais qui désiraient être parents se sont toujours vu dire que la femme n'était pas tombée enceinte, mais elle a cependant mis un enfant au monde. Qu'elle a vendu à une amie. On ignore qui est le père biologique de l'enfant", apprend-on dans l'émission.

Selon Netwerk, de nombreuses femmes belges proposent d'être mère porteuse sur internet. "Ce sont surtout des couples néerlandais qui font appel à elles. Nous avons aussi découvert un couple belge qui a mis en vente son enfant à naître sur internet. Plusieurs Néerlandais auraient déjà réagi à cette annonce.

Une enquête de la justice belge d'Audenarde est en cours sur ce cas", conclut Netwerk.