Belgique

Après plus de deux mois d'imbroglio politico-juridique, la commission Education du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a finalement approuvé mardi soir, à l'issue d'une journée entière de débat, le projet de décret "fourre-tout" de la ministre Joëlle Milquet introduisant une série de dispositions nouvelles dans le système éducatif. Ce texte, l'un des plus importants adoptés depuis le début de la législature, a été approuvé par la majorité PS-cdH. L'opposition MR s'est abstenue.

Il devrait être définitivement validé en séance plénière du Parlement d'ici quinze jours.

Le décret vise notamment à mieux lutter contre l'échec scolaire et à améliorer la formation continuée des enseignants. Il renforce aussi la gouvernance des établissements scolaires.

Ainsi, pour la rentrée de septembre 2018 au plus tard, chaque école -primaire comme secondaire- devra élaborer un "plan de pilotage" pour une période de six ans.

Elle y détaillera ses stratégies pour la réussite de chaque élève, la lutte contre le décrochage scolaire, l'accompagnement des nouveaux professeurs, l'intégration des outils numériques, etc.

Le document contiendra aussi des objectifs chiffrés (confidentiels) de réduction du taux d'échec et de décrochage, de réussite aux épreuves certificatives, etc.

Face à la bronca de l'ensemble des pouvoirs organisateurs en novembre dernier et les remarques du Conseil d'Etat formulées la semaine dernière, la ministre de l'Education a toutefois dû faire quelque peu marche arrière concernant le pilotage des écoles jugées nettement "sous-performantes".

Contrairement au projet initial du décret, l'administration de l'enseignement ne pourra pas assigner des objectifs spécifiques à ces écoles et leur imposer des mesures d'accompagnement, ce que les pouvoirs organisateurs avaient qualifié de "pouvoirs spéciaux".

Dorénavant, sur base d'un diagnostic posé par l'administration, ce sera à chaque directeur de proposer, en accord avec son pouvoir organisateur, un "dispositif de rattrapage" dans le cadre d'un protocole de collaboration conclu avec l'administration.