Belgique

Et si, en bout de course, d’ici quelques années, cette réforme qui entend rendre l’enseignement francophone plus efficace et plus équitable s’avérait être un échec cuisant ?

Rien ne permet de l’affirmer aujourd’hui. Mais au cœur du Pacte, se trouve un pari audacieux et risqué : celui de la mise en place d’un tronc commun de cours pour tous les élèves. Un tronc commun total qui aura pour ambition d’offrir une approche polytechnique du savoir et des compétences. Rien que ça.

Pourra-t-il éviter une baisse du niveau scolaire ? Est-il adapté aux besoins et à la croissance des élèves ?

Ce dossier est réservé à nos abonnés.