Excès de vitesse: les chauffeurs de bus de De Lijn collectionnent les amendes

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

Les chauffeurs de bus de la société flamande de transports en commun De Lijn ont récolté en 2009 près de mille amendes pour excès de vitesse.

En 2004, ce chiffre n'atteignait pas les 200 amendes. Les chauffeurs n'ont toutefois pas de soucis à se faire, De Lijn paye la majorité des amendes, écrivent vendredi les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad.

On s'étonne au sein de la société de transports en commun de cette "énorme" hausse. "Le nombre de kilomètres parcourus a naturellement également augmenté durant cette période, mais pas dans cette mesure", indique Tom Van der Vreken, porte-parole de De Lijn.

"Cela ne représente toutefois encore qu'une amende sur environ 111.000 kilomètres", tempère-t-il.

Les chauffeurs de bus n'ont toutefois que peu de raisons de rester le nez sur leur compteur de vitesse, car la grosse majorité des amendes sont intégralement payées par De Lijn. La société précise toutefois que toutes les amendes ne sont pas payées "comme ça".

"De graves infractions, comme brûler un feu rouge, sont à charge du chauffeur lui-même. Et celui qui collectionne trop de P-V doit également y aller de sa poche ou peut même être renvoyé à l'école de conduite."

La ministre flamande de la Mobilité, Hilde Crevits (CD&V), a demandé à De Lijn qu'une enquête soit réalisée sur les causes du problème et les différences régionales.

Publicité clickBoxBanner