Belgique

Le roi Philippe est arrivé à 13h45 à Anvers, où une explosion sur la place Paardenmarkt a fait deux morts et plusieurs blessés lundi soir. Le Roi est accompagné par le Premier ministre Charles Michel, la gouverneure de la province d'Anvers Cathy Berx, le bourgmestre Bart De Wever et le fonctionnaire en charge du plan de catastrophe communal Bart Bruelemans.

Le souverain s'est rendu sur le lieu de l'explosion avant de visiter le poste de commandement mobile des pompiers.

L'explosion, dont la cause n'est pas encore connue, a endommagé sept bâtiments. Trois immeubles d'appartements se sont presque complètement effondrés et 22 personnes ont dû passer la nuit dans un centre d'accueil, un hôtel ou chez des proches.

Les premières observations indiquent une explosion de gaz, mais l'enquête continue

Un expert en incendie a pu débuter une enquête sur la cause de l'explosion qui s'est produite dans le quartier de Paardenmarkt à Anvers et a entraîné l'effondrement de trois bâtiments, a fait savoir le parquet d'Anvers mardi. "Les premières constatations semblent indiquer une explosion au gaz, mais nous ne pouvons pas encore avoir de certitudes", selon le parquet anversois. L'explosion a coûté la vie à deux personnes. Le parquet affirme que toutes les pistes sont envisagées et que rien ne peut être exclu à l'heure actuelle.

Le gestionnaire du réseau de distribution de gaz en Flandre, Eandis, n'avait reçu aucun signalement concernant des problèmes au Paardenmarkt, à Anvers.

Un habitant de l'un des bâtiments effondrés a affirmé mardi avoir senti une odeur de gaz, lundi dans le courant de la journée. Il n'a pas prévenu les secours et a essayé de joindre son propriétaire.

Dans un tel cas, Eandis recommande de ne pas allumer d'appareil électrique, de couper l'alimentation en gaz et d'ouvrir les fenêtres. Il convient ensuite d'appeler le gestionnaire, où ce type d'appel est traité en priorité, assure-t-il.

L'explosion a fait deux victimes : un Belge de 39 ans et un demandeur d'asile afghan de 26 ans.