Belgique Celui qui a été considéré par certains comme l’"homme au chapeau" a de nouveau été entendu par les enquêteurs ce mercredi.

Mardi 18 heures. Le résident d’un immeuble du centre de Merchtem (Brabant flamand), un homme âgé de 20 ans, appelle la police. Il a vu, depuis sa cuisine, un homme habillé de noir et pied nus passer par-dessus les clôtures de jardin, se hisser sur un balcon situé au 3 e étage et entrer à l’intérieur d’un appartement.

Pendant que les résidents inquiets attendent l’arrivée de la police, ils entendent le "cambrioleur" prendre une douche.

Arrivée sur les lieux, les policiers enfoncent la porte. Dans le lit, ils retrouvent Fayçal Cheffou, l’homme qui a été libéré lundi. Le tribunal avait estimé qu’il n’était pas l’"homme au chapeau", le terroriste fugitif de Zaventem.

Après avoir été entendu à nouveau mardi soir, Fayçal Cheffou a été remis en liberté. Selon la police, il n’y avait pas de raison de retenir cet homme : il avait appelé une connaissance en lui demandant s’il pouvait dormir chez lui car il se sentait traqué. La réponse a été positive. Mais comme cet "ami" n’était pas chez lui, il a conseillé à Faycal Cheffou d’essayer d’entrer via la porte arrière située sur le bacon.

Interpellant : plus tôt dans la journée, les enquêteurs avaient mené une perquisition dans ce même appartement, dans le cadre d’une enquête terroriste menée par des policiers liégeois. Après avoir été interrogé, l’occupant des lieux avait été laissé en liberté.