FDF: La suite des événements doit venir du MR

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

La suite des événements doit venir du MR, a indiqué lundi matin le porte-parole du FDF. Le parti a clairement signalé au MR que les positions de Lidé en matières communautaire, en particulier sur l'élargissement de Bruxelles, et socio-économique posaient un gros problème et qu'il ne pouvait accepter dès lors d'appartenir au même parti que Rudy Aernoudt, a-t-il rappelé. Les griefs du FDF portent sur le caractère "ultra-libéral" des propositions de Lidé, qui vont à l'encontre de l'idée de libéralisme social à l'origine du MR. En quelque sorte, c'est toute la frange centriste des Réformateurs qui n'est pas respectée, dit-on au FDF.

Quant au plan communautaire, le FDF a fait de l'élargissement de Bruxelles l'une de ses revendications fondamentales, reprise par le MR, alors que Lidé se montre beaucoup plus nuancé. "La remise en question des frontières n'est pas à l'ordre du jour. D'ailleurs, Bruxelles est la capitale de 'l'Europe sans frontière'. Dans un tel contexte, une discussion sur la révision des frontières est un non-sujet. Les frontières sont dans la tête des gens et c'est là qu'il faut les enlever", dit Lidé dans son programme qui envisage l'avenir de la Région sous forme d'une "Bruxelles-Métropole" fondée sur une coopération interrégionale.

Les libéraux démocrates acceptent également la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde si elle s'accomplit dans une double opération: l'instauration d'une circonscription fédérale pour élire une grande partie de la Chambre et du Sénat et l'adoption du principe de Bruxelles comme Région bilingue "avec une population et un enseignement bilingues, et bien entendu des listes électorales bilingues".

Au FDF, l'on épingle l'incohérence qu'il y aurait à placer des candidats FDF et Lidé sur les listes MR aux élections régionales bruxelloises alors que leurs idées sur ces sujets sont totalement différentes.

Le FDF tiendra un conseil général le 2 mars.

Le FDF attend une clarification du MR pour la semaine prochaine

Le FDF attend du MR pour le début de la semaine prochaine une clarification générale après les propos tenus par le président de LiDé Rudy Aernoudt, a fait savoir lundi le vice-président du FDF, Bernard Clerfayt. La venue de M. Aernoudt ne doit pas être un facteur de division du MR mais au contraire renforcer le MR comme force de changement, a expliqué M. Clerfayt. "Toute personne qui rejoint les listes du MR doit s'engager à respecter le MR et son programme élaboré par toutes ses composantes", a-t-il déclaré.

BELGA

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM