Belgique En juillet dernier, il était entendu que 12 fibres textiles trouvées sur les vêtements de Nathalie Mahy (10 ans) et d'Abdallah Aït Oud, soupçonné de l'avoir enlevée et violée dans la nuit du 9 au 10 juin 2006 avant de la tuer avec son amie Stacy Lemmens (7 ans), montraient qu'il y avait bien eu contact entre le suspect et les fillettes. Ce nombre a augmenté: on apprend que 200 fibres sont désormais tout aussi «parlantes».

Du reste, les travaux de la juge Pascale Goossens et de ses enquêteurs se poursuivent. Les analyses ADN, pour peu fertiles qu'elles aient été jusqu'ici, se terminent. L'enquête psychologique est achevée, bien que les résultats n'aient pas été communiqués déjà. Et celle de moralité va pour sa part être bientôt entamée. Quant aux témoignages, onze fillettes au total ont déclaré que le suspect les avait invitées à une «chasse à la tortue», à un moment ou un autre, telle qu'il en a peut-être évoqué une aussi pour attirer Stacy et Nathalie loin de leurs parents.

Mais un autre témoignage, sans rapport direct avec les faits, est encore apparu: une jeune femme a déclaré que, voilà environ 6 ans, Aït Oud avait participé à un viol collectif dont elle était victime. On n'exclut cependant pas, à ce stade, qu'il s'agisse d'un témoignage hasardeux, comme cela arrive dans des dossiers médiatisés.

Toujours est-il qu'Aït Oud a comparu mardi devant la chambre des mises en accusation de Liège, laquelle a confirmé les deux mandats d'arrêt à sa charge, l'un pour l'enlèvement et la séquestration des victimes (prolongé d'un mois), l'autre pour le double assassinat et le viol (prolongé de trois mois). Tôt ou tard, la «contrariété» juridique que cette dualité de mandats implique devra d'ailleurs être résolue.

D'autre part, la mère de Stacy, qui n'avait pas obtenu l'accès au dossier, avait introduit appel de cette décision. La chambre des mises s'est penchée sur le dossier mardi aussi. Elle rendra sa décision le 14 septembre.

Enfin, il semble de plus en plus sûr, selon les parties, que le procès d'assises se tiendra en mai ou juin prochain.

© La Libre Belgique 2006