Belgique

Dix agriculteurs wallons ont été mis à l'honneur samedi à la Foire agricole de Libramont, dans le cadre du concours "Qu'elle est belle ma prairie", pour leurs efforts en matière d'agriculture durable et de préservation de la biodiversité. Ce concours porté par Natagora, la Fugea et Natagriwal en est à sa quatrième édition et vise à mettre en avant l'élevage extensif -par opposition à intensif- et autonome.

Dix lauréats (deux hennuyers, deux liégeois, quatre luxembourgeois et deux namurois) ont été sélectionnés sur base autant de la qualité biologique de leurs prairies que de l'autonomie des systèmes qu'ils ont mis en place. Parmi ces 10 lauréats, quatre gagnants ont été choisis par un jury professionnel. Et le premier prix a été décerné à Vinciane Duterme et Jean-François Schmit, éleveurs en mode bio de vaches de race Salers. Leur ferme, située à Froidfontaine (Beauraing), est en autonomie totale et de nombreux aménagements (mares, saules, arbres et bosquet) ont permis de favoriser la biodiversité sur leurs prairies puisque l'on y retrouve des reptiles ou la peu courante pie-grièche écorcheur. "Aux agriculteurs qui sont présents ici, je leur dis: patience, patience, patience... Soyez patient et la nature fait le reste", a déclaré Vinciane Duterme, qui se verra offrir une génisse Salers.

"Les 10 agriculteurs mis en évidence dans le cadre de ce concours sont la preuve d'une prise de conscience du monde agricole. Ils nous montrent le rôle essentiel qu'ils jouent pour la préservation de la biodiversité", souligne-t-on chez Natagora.

"Le monde agricole se bouge pour l'environnement. Les éleveurs qui utilisent l'herbe comme base fourragère produisent une viande et du lait de qualité. Et leurs prairies constituent des puits de carbone et des refuges de biodiversité trop méconnus. L'élevage durable existe, particulièrement en Wallonie, il est temps de le faire connaitre et de mieux le valoriser", estime pour sa part Florine Marot, du syndicat agricole Fugea.

Pour le ministre wallon de l'Agriculture, René Collin, ce type de concours a le mérite "de faire connaître les bonnes pratiques et de les encourager".