Fouad Belkacem ne sortira pas aujourd'hui

Rédaction en ligne (avec Belga) Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique Le parquet d'Anvers a officiellement décidé lundi midi de faire appel de la décision de la chambre du conseil d'Anvers de libérer sous conditions le porte-parole du mouvement extrémiste Shariah4Belgium, Fouad Belkacem.

"Nous estimons le risque de récidive dans le chef de Belkacem trop important", a déclaré le porte-parole du parquet Ken Witpas. Fouad Belkacem comparaîtra dans les 15 prochains jours devant la chambre des mises en accusation, qui traitera cet appel du parquet. Plus tôt dans la journée de lundi, la chambre du conseil avait ordonné la libération provisoire et sous conditions de Fouad Belkacem. Parmi celles-ci, figurent une interdiction d'utiliser internet, activement et passivement, ainsi qu'une interdiction d'avoir des contacts avec la presse.

Fouad Belkacem se trouve pour le moment en prison après avoir été arrêté en juin pour incitation à la haine, à la violence et à la discrimination envers les non-musulmans dans un message vidéo faisant suite à l'arrestation à Molenbeek-Saint-Jean d'une femme portant le niqab.

La probabilité que Fouad Belkacem sorte bientôt de prison semble assez faible. La ministre de la Justice Annemie Turtelboom (OpenVLD) avait déclaré après son arrestation en juin dernier que le porte-parole de Shariah4Belgium devait purger une peine de prison de six mois à laquelle il avait été préalablement condamné et qu'il n'avait pas encore purgée.

Après consultation du cabinet de la ministre et du parquet, il avait été décidé que Fouad Belkacem devrait purger cette peine de manière effective. "Cette peine lui pend effectivement toujours au nez", a confirmé Ken Witpas.

Publicité clickBoxBanner