Belgique

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a pris ses distances lundi avec les déclarations du secrétaire d'État Theo Francken, mais ne les a pas condamnées et juge qu'elles ne doivent pas donner lieu à des excuses. "Je ne pense pas que l'on doive présenter des excuses parce que l'on a une opinion, tout le monde peut avoir des opinions sur tout", a expliqué M. De Wever à la VRT. "Mais il s'agit ici de ce que dit le parti. Et ce que dit le parti à propos de l'identité sexuelle des gens, c'est qu'il ne peut y avoir d'obstacle dans une société libre au XXIe siècle".

M. Francken a suscité la polémique dimanche après un message publié sur Facebook.

"Les hommes qui se maquillent, qui portent de la lingerie, qui portent une sacoche, qui sont enceintes... Le monde tourne-t-il encore rond? Longue vie à l'homme ordinaire qui n'a pas besoin de toutes ces fadaises pour se sentir bien dans sa peau", a-t-il écrit en commentaire d'un article de presse sur la lingerie masculine.

Le secrétaire d'État a précisé son message, en expliquant qu'il ne s'opposait en rien à ce type de comportement et qu'il ne voulait nullement offenser la communauté "holebi" dont, dit-il, il défend les droits depuis longtemps. Le tollé ne faiblissant pas, il a finalement retiré son commentaire.

Ce retrait n'a toutefois pas suffi à calmer les esprits et, lundi, l'association flamande çavaria a réclamé des excuses de M. Francken. La Maison Holebi du Brabant flamand a exprimé de son côté son indignation, en faisant remarquer que c'est la N-VA qui détenait la compétence de l'égalité des chances au gouvernement.


Zuhal Demir réagit: "L'identité sexuelle se vit comme on l'entend"

La secrétaire d'Etat à l'Egalité des Chances, Zuhal Demir (N-VA), a insisté lundi sur le droit de chacun de vivre son identité sexuelle comme il l'entend. "L'identité sexuelle est une liberté individuelle que chacun vit à sa manière et dont personne d'autre ne doit se mêler. Continuez à acheter les sous-vêtements dans lesquels vous vous sentez bien", en réaction aux propos de M. Francken.

A son message, Mme Demir a joint une photo du chanteur Iggy Pop et cette phrase en anglais: "Je n'ai pas honte de m'habiller en femme parce que je ne pense pas que ce soit honteux d'être une femme".


Le président du MR, Olivier Chastel, défend la liberté d'être soi-même

Le président du MR Olivier Chastel a défendu lundi la liberté d'être soi-même, quel que soit son genre ou son orientation sexuelle,  "Je suis heureux de vivre au 21e siècle, dans un pays qui garantit à chacun la liberté d'être soi-même, quel que soit son genre ou son orientation sexuelle. Ne remettons pas en cause ces libertés fondamentales ! ", a tweeté le libéral.