Belgique Le 1er juin, lors du prochain conseil communal, l'actuel bourgmestre de Herstal, Jean Namotte (PS), cédera sa place à l'actuel échevin des Finances, le député wallon Frédéric Daerden. L'information a été confirmée par les deux intéressés ce lundi après-midi au cours d'une conférence de presse.

La fin de carrière de Jean Namotte n'est pas une surprise. Mais le moment choisi pour annoncer sa démission, à 5 mois des élections communales, et le nom de son successeur étonnent quelque peu. Ainsi, du côté de la locale Ecolo de Herstal, on regrette que les électeurs ne puissent pas se prononcer eux-mêmes sur le choix du bourgmestre; le parti préférant mettre en avant le fils du ministre Daerden.

Au cours de la conférence de presse, Jean Namotte, bourgmestre de la commune depuis 1988, a expliqué que sa décision était "le fruit d'une longue réflexion". Il a rappelé que l'USC avait désigné Frédéric Daerden comme tête de liste il y a plus d'un an. "Depuis lors, j'ai travaillé pour le candidat bourgmestre, notamment en le préparant à ses futures fonctions et en le faisant me remplacer à des manifestations officielles. De grands dossiers ont été lancés et, honnêtement, je ne me sentais plus le droit d'influencer de quelque manière que ce soit ces projets ambitieux, dès lors que ce sera à mon successeur de les mener à bien", a-t-il expliqué.

Frédéric Daerden, échevin des Finances depuis 2001, a quant à lui fait part de son émotion. Sa candidature a été signée à l'unanimité par les élus socialistes. Il deviendra bourgmestre faisant fonction le 1er juin, en attendant sa nomination par le gouvernement wallon.

Du côté Ecolo, on dénonce encore cette nomination qui s'inscrit dans le cadre des luttes internes au PS entre "le camps Daerden" à Herstal et Ans, et le "camps Demeyer-Mathot" à Liège et Seraing.