Belgique

Des agents de police de tout le pays et plusieurs personnalités politiques étaient présents mardi à Robermont, où se tiennent les funérailles de Soraya Belkacemi et Lucile Garcia, deux policières abattues il y a une semaine à Liège par Benjamin Herman. Le représentant du roi Philippe est arrivé à 10h00. La cérémonie est célébrée par Mgr Jean-Pierre Delville.


Il régnait un lourd silence tandis que les cercueils étaient acheminés vers l'intérieur.

Sont notamment présents aux funérailles un représentant du Roi, le Premier ministre Charles Michel, les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, le ministre-président wallon Willy Borsus, Elio Di Rupo, la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Alda Greoli ou encore la présidente du Sénat Christine Defraigne. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles est également représenté par son ministre-président Rudy Demotte.

Le prince Laurent s'est également rendu incognito aux funérailles. Le prince Laurent est resté à l'extérieur du centre funéraire. Sa présence n'avait pas été annoncée mais le prince Laurent considère qu'il est "normal d'être là", "par sympathie". "Ce drame a touché tout le monde", a-t-il déclaré dans une courte interview vidéo à Belga.


Jan Jambon a remis aux deux policières la croix civique de première classe à titre posthume.

Le chef de corps de la police de Liège, Christian Beaupère, a déclaré lors de la cérémonie mardi matin qu'il s'agit "d'une attaque au fondement de l'Etat belge" et a appelé les autorités du pays à prendre les mesures nécessaires pour assurer la protection et la sécurité de tous, policiers et citoyens. "Nous plions mais nous ne romperons pas", a-t-il assuré.

© Belga
© Belga