Belgique L'actualité de ce mardi a été marquée par les deux fusillades qui ont éclaté ce mardi à Forest après une perquisition menée dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. Voici les éléments marquants de cette journée.



- Un suspect tué, deux personnes en fuite

Dans le cadre de l’instruction menée par le parquet fédéral à la suite des attentats de Paris, une perquisition a été menée cet après-midi, vers 15h, dans un appartement situé rue du Dries à Forest.

Lors de cette opération, une ou plusieurs personnes ont immédiatement ouvert le feu sur les policiers dès l’ouverture de la porte par les forces de l’ordre.

Un suspect armé d’une arme de guerre de type Kalachnikov a été tué lors de l’assaut donné rue du Dries, vers 18h15. Il s’agit d’une personne dont l’identification est en cours.

Deux autres suspects auraient pris la fuite par les toits. Ils auraient abandonné leurs armes dans la cave de l'une d'entre-elles. En effet, des chargeurs ont été retrouvés rue de l'eau à Forest où de nouveaux coups de feu ont retenti. L'une des habitations aurait été touchée par une grenade.


- Quatre policiers blessés, dont une Française

Lors de cette fusillade, quatre policiers, dont une policière française, ont été blessés. Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon a indiqué en début de soirée que deux policiers blessés lors de l'intervention avaient pu quitter l'hôpital. Les deux autres sont toujours en état de choc, mais seulement légèrement blessés.

La mission des policiers belges s'est terminée vers 19 heures 30.


- Des riverains sont rentrés chez eux

Les riverains qui se présentent à la police sont soit autorisés à rentrer chez eux seuls, soit escortés par des agents, en fonction de l'endroit du périmètre où ils habitent, précisent les forces de l'ordre. Les habitants de la place Saint-Denis et ceux qui vivent en bordure du périmètre de sécurité peuvent rentrer chez eux, a annoncé le bourgmestre de Forest, Marc-Jean Ghyssels, à l'agence Belga.

Les riverains qui ne peuvent pas regagner leur domicile sont accueillis dans un local technique de la commune, situé chaussée de Bruxelles. "Cette salle peut accueillir 80 à 100 personnes. Ces dernières peuvent être logées et recevoir à boire et à manger", explique le bourgmestre.

Le bourgmestre de Forest tient également à saluer le travail "professionnel" des polices zonale et fédérale qui, selon lui, ont "bien géré dans la précipitation cette situation difficile".

Marc-Jean Ghyssels précise par ailleurs que "5 à 10" départs présumés pour la Syrie ont été comptabilisés dans sa commune, sur un total de 54.000 habitants.


- Des crèches et écoles évacuées

Deux écoles et deux crèches sont situées dans les alentours immédiats des lieux de la fusillade. Les enfants et le personnel de tous les établissements ont été évacués.

C'est le cas de la crèche Les petits Matelots, rue de la Station nº19, de l'école La Cordée située rue du Dries nº 27, de la crèche Le Dries située au nº 17 et de l'école néerlandophone De Wereldbrug située rue de Hal nº34.



- Deux lignes de tram interrompues


De même, la Stib, le réseau de transports en commun de Bruxelles, a annoncé que les lignes de tram 82 et 97 sont interrompues entre les arrêts Wiels et Stalle et ce, à cause du périmètre de sécurité installé à la suite de la fusillade.

Aucune déviation ne peut être mise en place, étant donné qu'il s'agit de trams. Du côté de la SNCB, aucune perturbation n'est à noter, même à la gare de Forest Est toute proche.