Belgique Dans un courrier interne envoyé aux membres de son personnel ce jeudi, le recteur de l’ULB Yvon Englert revenait sur le projet de fusion entre l’UCL et Saint-Louis (USL). Et cela, avant les votes de l'assemblée générale de Saint-Louis, et du Conseil d'administration de l'UCL qui se tiennent ce jeudi soir.

Quelle que soit l’issue du vote , écrivait-il, les assemblées préparatoires nous montrent qu’en sortira une communauté USL meurtrie et divisée et que le projet de la direction de l’institution n’a pas entraîné l’adhésion escomptée.” Alors que l’ULB avait fait une contre-offre à Saint-Louis, il tient à noter que cette volonté de collaboration servira à d’autres projets. “En outre, cela a montré la détermination de l’ULB à ne pas se laisser faire ”, mentionne-t-il encore, alors que l’ULB redoute de voir s’implanter à Bruxelles la concurrente UCL.

" Si Saint-Louis décide aujourd'hui de disparaître, nous en prendrons acte avec regret. Mais cela ne fera que renforcer notre responsabilité de (seule) institution universitaire francophone bruxelloise et notre détermination à aller de l'avant dans nos grands projets à Bruxelles, en Wallonie et à l'international, ainsi que dans notre rapprochement avec la VUB ", conclut le recteur.