Belgique

L'organisation de défense des animaux Gaia peut poursuivre sa campagne contre la fourrure. Une tentative du secteur de la fourrure pour mettre fin à la campagne via une procédure judiciaire a échoué. C'est ce qui ressort vendredi des déclarations de Gaia et de la Fédération de la fourrure.

La campagne de Gaia, lancée la semaine dernière, prend la forme d'une affiche de cinéma sur laquelle apparaît Jean-Claude Van Damme avec un cadavre de vison écorché.

La Fédération belge de la fourrure et l'Association européenne des éleveurs d'animaux à fourrure avaient directement réagi à l'initiative et introduit une plainte auprès du juge des référés, dans laquelle ils exigeaient que la campagne soit suspendue.

Le juge n'a pas fait droit vendredi à cette exigence. "Il a rejeté la plainte", indique Gaia. Du côté du secteur de la fourrure, on précise que le juge n'a pas rendu de jugement sur l'affaire, en raison de la forme juridique de la plainte. "Cela ne signifie donc pas que Gaia a eu le dernier mot", selon Isolde Delanghe, de la Fédération de la fourrure.

Gaia peut néanmoins poursuivre sa campagne. "Nous sommes satisfaits que les tentatives de l'industrie de la fourrure pour nous faire taire n'aient pas abouti", a réagi le président de l'organisation, Michel Vandenbosch.

"Nous ne pouvons à présent plus rien envisager contre cette campagne", regrette Isolde Delanghe. "C'est une occasion manquée d'informer correctement le consommateur et le public."

Une plainte introduite par l'industrie de la fourrure devant le Jury d'Ethique Publicitaire (JEP) n'a pas non plus abouti.