Belgique

Le changement de sexe d’un grand reporter de VTM a été largement commenté fin janvier dans les médias. Et c’était bien l’objectif recherché par Bo Van Spilbeeck - anciennement Boudewijn Van Spilbeeck. La journaliste vedette a médiatisé son coming out dans l’espoir de favoriser un meilleur accueil des personnes transgenres dans la société.

Son geste a incontestablement suscité de la sympathie. Il a aussi été pastiché dans "Voetbal Inside", une émission mi-sportive mi-sarcastique diffusée aux Pays-Bas. L’ancien footballeur René van der Gijp est apparu dans le studio coiffé d’une volumineuse perruque blonde en se faisant appeler Renate. La référence à Bo Van Spilbeeck était évidente. Elle n’a pas fait rire. Le trait d’humour est même plutôt mal passé. Les critiques ont plu après la diffusion de l’émission. Le pastiche a été jugé de mauvais goût, déplacé, choquant. Il a, dans la foulée, soulevé aux Pays-Bas un débat vieux comme le monde : y a-t-il des limites à l’humour et si oui, où faut-il les placer ?

Sans "Taboe"

Il se fait que, au même moment, le débat s’est posé en Flandre.

(...)