Belgique

Le secteur ferroviaire était le premier touché par la grève générale programmée lundi par les syndicats. Le trafic est totalement à l'arrêt ce lundi matin et ce, depuis dimanche soir, 22h.

Quant au trafic international, aucun Thalys ne circulait dès 21 heures dimanche. Le trafic reprendra mardi mais quelques désagréments pourraient subsister ce jour. La circulation des Eurostar sera interrompue de dimanche 22h00 jusqu'au lundi à 22h au départ et à destination de Bruxelles. Un service restreint de bus devrait être mis en place entre les gares de Bruxelles-Midi et Lille Europe.

Le réseau TEC "quasi à l'arrêt"; la STIB à l'arrêt

Comme annoncé, le réseau des TEC est très fortement perturbé, lundi matin, indique-t-on à la société wallonne de transport public. Le réseau de la STIB est quant à lui à l'arrêt. Les BOOTIK et KIOSK étaient également fermés, selon la société bruxelloise de transport public.

En province de Namur, moins de 10% des bus roulent. En province de Luxembourg, ce sont moins de 30% des bus qui sont sortis. Au TEC Liège-Verviers, le réseau est totalement à l'arrêt, aucun bus n'étant sorti du dépôt.

De manière générale, les transports publics wallons sont "quasi à l'arrêt partout", a résumé Stéphane Thiery, ajoutant que cette situation devrait perdurer toute la journée de lundi.

Quant à la société flamand De Lijn, son réseau est également très perturbé. En province d'Anvers, un tiers des bus ont quitté les dépôts. Situations semblables en provinces de Limbourg et de Brabant flamand. En outre, peu de trams circulent à Anvers et aucun à Gand.

Trafic routier: la circulation est fluide vers Bruxelles

Plusieurs barrages ont été dressés aux quatre coins du pays, essentiellement près des ronds-points donnant accès aux zonings industriels ou à proximité de postes-frontières.

La circulation sur les grandes axes vers Bruxelles et sur le ring de la capitale est restée tout à fait fluide.

BRUXELLES

Le boulevard de la Deuxième Armée Britannique à Forest est actuellement fermé à la circulation en raison de piquets de grève qui se trouvent devant l'usine Audi.

Un sommet européen est à nouveau organisé à Bruxelles le lundi 30 janvier 2012. Le quartier Schuman, habituellement fermé en de telles circonstances, risque d'être davantage perturbé encore. Des barrages pourraient être établis dans le cadre de la grève nationale, annonce la police fédérale.

Le tunnel Reyers est fermé depuis 7h, de même que le rond-point Schuman et la Rue de la Loi. Ces fermetures seront effectives jusque dans l'après midi.

FLANDRE

Au Centre Perex, on évoque tout au plus de légers ralentissements sur l'E19 venant d'Anvers.

WALLONIE

Sur l'A25, les sorties Moncin (6) et Pont de Wandre (5) ont été fermées vers Liège. En outre, sur l'A602, les sorties des Grosses Battes et Belle île sont fermées épisodiquement, indique le site internet de la police fédérale belge, sur base d'informations routières du Centre Perex.

Des opérations "escargot" sont signalées sur la Nationale 4, à hauteur de Ciney, en direction de Namur, ainsi que sur l'E40 à hauteur de Walhorn.

A Tournai, l'accès au zoning est bloqué. Des blocages sont signalés sur la Nationale 4, à hauteur de Louvain-la-Neuve. Des barrages filtrants ont été installés à plusieurs entrées de Mons. La gare autoroutière d'Houdeng est bloquée.

Les Barrages routiers

Environ 400 militants de la FGTB Verviers et Communauté germanophone sont postés lundi matin à la frontière allemande, à La Calamine et à Hauset, a indiqué le secrétaire permanent Renaud Rahier. À Hauset, l'accès à l'Allemagne par la grande route est complètement bloqué par les grévistes. À La Calamine par contre, c'est un barrage filtrant avec distribution de tracts qui est organisé.

Des barrages sont en place ce lundi matin à l'entrée des zonings industriels du Brabant wallon. Le blocage est total aux entrées des zonings de Nivelles Sud et de Wavre, selon les syndicats. A Louvain-la-Neuve et à Saintes, les barrages mis en place sont filtrants.

Aucune indication sur la durée de ces actions ou l'éventuel déplacement des barrages dans la journée n'est donnée pour l'instant. "Les zonings de Nivelles et Wavre sont bloqués complètement et à Saintes. Les véhicules ne passent pas mais ceux qui veulent vraiment passer peuvent se rendre à pied jusqu'à leur entreprise", explique sur place Philippe Lescot, permanent régional CSC Transcom.

Selon ce dernier, le barrage filtrant de Saintes ne donne lieu à aucun incident, et les forces de l'ordre sont présentes pour réguler la circulation. Les syndicats ne peuvent pas préciser, à ce stade, si les actions de blocage des zonings seront levées dans le courant de la journée ou si elles seront maintenues jusqu'en soirée.

D'autres barrages filtrants ont été installés à plusieurs entrées de Mons, notamment avenue Maistriau et place Warocqué. L'entrée de l'autoroute E19 reste cependant accessible. Un barrage filtrant a été installé à l'entrée du zoning de Ghlin-Baudour. Un embouteillage d'environ 1 kilomètre s'est formé dans les deux sens, vers et depuis Mons. La route de Bavay, à Frameries, est également bloquée. Un autre barrage a été mis en place par les affiliés de la CSC de l'entreprise Nexans, à Dour, sur la N52.

Les syndicats ont installé lundi matin, comme annoncé, des piquets de grève devant les zonings carolos. Ils se sont aussi placés devant l'aéroport et nombre d'entreprises de la région.

L'annonce syndicale englobait également les zonings. Lundi matin, les zonings de Courcelles, Fleurus, Gosselies (Charleroi), Jumet (Charleroi) étaient largement paralysés. Les travailleurs des entreprises présentes au sein de ces zonings ont souvent été contraints de rebrousser chemin. De nombreuses entreprises situées en dehors des zonings sont également perturbées comme AGC, Caterpillar, Sonaca, Industeel, Aperam.

Des piquets de grève sont également apparus devant les enseignes de distribution. Dans la matinée, l'accès aux centres commerciaux City Nord et Ville 2 devrait également être bloqué, ont annoncé les syndicats. De nombreux magasins de la rue de la Montagne, une des principales artères commerciales de Charleroi, devraient également être gênés dans leurs activités.

Des piquets sont également installés devant les hôpitaux, les écoles et la prison de Jamioulx. Mais les syndicats veillent à y maintenir un service minimum.

Le point sur le transport aérien

Le transport aérien est également chamboulé. L'association des pilotes belges, la Belgian Cockpit Association (BeCA), a appelé les pilotes de ligne à suivre la grève.

Quelque 10% des vols supprimés au Brussels Airport

Quelque 10% des vols au départ et à destination du Brussels Airport ont été supprimés lundi en raison de la grève générale qui touchait l'ensemble du pays, a indiqué un porte-parole de l'aéroport. Plusieurs compagnies avaient décidé dans les jours qui ont précédé la grève de faire passer leurs vols par d'autres aéroports ou de les annuler. Environ 10% de tous les vols prévus normalement ce lundi au Brussels Airport, n'ont pas été effectués. Des vols vers Milan, Prague, Lyon, Stockholm, Madrid, Budapest, Vienne et Copenhague ont ainsi été annulés.

L'accès à l'aéroport cargo (Brucargo) a également été perturbé pendant quelques heures par des piquets de grève. "Malgré la grève et les conditions météos hivernales, toutes les activités critiques aéroportuaires ont pu être effectuées tout au long de la journée", a ajouté le porte-parole..

En raison des températures négatives, des appareils doivent être dégivrés. L'aéroport conseille aux voyageurs censés prendre un vol au départ de Brussels Airport de partir bien à l'heure et rappelle que le transport vers l'aéroport peut être rendu difficile par les actions de grève. En outre, de la neige pourrait tomber lundi matin.

La compagnie aérienne belge Jetairfly a affrété lundi matin plusieurs autocars pour permettre à ses voyageurs de rejoindre les aéroports de Maastricht et Cologne. Jetairfly assurera, au total, 24 vols pour 3.500 voyageurs, indique la société dans un communiqué.

Lundi matin, entre 3h et 4h, quelque 800 voyageurs de Jetairfly ont rejoint Maastricht et Cologne. A partir de 6h, 250 autres voyageurs partiront vers Maastricht, d'où ils décolleront pour rejoindre les Caraïbes.

Les vols Jetairfly sont déviés vers Maastricht et Cologne depuis dimanche soir. Les voyageurs rentrants ont, quant à eux, été reconduits vers leur aéroport belge d'origine.

L'aéroport de Charleroi (BSCA), deuxième du pays en termes de passagers, sera quant à lui fermé. Aucun vol ne sera assuré ce 30 janvier. La grève générale contre les mesures d'austérité du gouvernement fédéral est menée en front commun syndical et doit durer 24 heures. La grève est "complètement suivie", annonce-t-on.

Le point sur les service de secours, les écoles, les magasins, la poste ...