Belgique

La situation sur le réseau routier belge était moins chaotique lundi en fin de journée qu'en matinée. Touring Mobilis avait relevé à 10h30 jusqu'à 350 kilomètres de bouchons cumulés à la suite de la grève de 24 heures menée par une partie du personnel de la SNCB. En fin d'après-midi, 140 kilomètres de bouchons étaient mesurés entre 17 et 18 heures avant de tomber sous la barre des 100 kilomètres vers 18h30. Le pic d'affluence de 350 kilomètres de files cumulées en Belgique était revenu à 18 kilomètres vers 10h30. Touring avait indiqué que les files avaient été deux fois plus importantes que la normale à la suite de cette grève.

Le Centre flamand du trafic avait parlé de 237 kilomètres pour la matinée. Il a avancé le chiffre de 120 kilomètres environ sur le réseau belge, vers 18h00.

HD Traffic, le service d'informations du trafic de TomTom, avait de son côté enregistré 1.295 kilomètres de files et de ralentissements lors de l'heure de pointe matinale, un chiffre qualifié d'exceptionnel par le fabricant de systèmes de navigation mais qui restait loin des 3.000 kilomètres de files relevés au début de cette année lors des importantes chutes de neiges.