Belgique

Les difficultés de circulation sont nombreux en ce jour de grève de la SNCB.

Patience si vous vous retrouvez sur les routes en cette fin de journée. La circulation sur les routes à Bruxelles est chaotique à cause d'un concours de circonstances, a indiqué Inge Paemen, la porte-parole de l'opérateur régional Bruxelles Mobilité. Et de citer la grève à la SNCB et la fermeture temporaire du tunnel Léopold II.

Davantage de véhicules sont en effet présents aujourd'hui dans les rues de la capitale à cause de la grève du rail. A côté de cela, le tunnel Léopold II a été fermé temporairement à la circulation, en direction de la Basilique, à cause d'un camion qui a forcé le passage et a endommagé l'infrastructure du plafond du tunnel. Aux alentours de 17h00, le tunnel a rouvert, mais la fermeture a continué à avoir des répercussions sur le trafic, a expliqué à Belga Inge Paemen.

À différents carrefours, des agents étaient présents pour organiser le trafic. La situation restait cependant chaotique sur la petite ceinture, les voies d'accès vers la petite ceinture et dans les tunnels, a précisé Bruxelles Mobilité.


Sur la E411, un accident a été signalé à hauteur de Walhain, dans le sens Bruxelles-Namur. Les files retardent actuellement votre trajet de 45 minutes.

Même son de cloche du côté de Manage et Chappelle-Lez-Herlaimont, sur la E42 en direction de Namur, un accident retarde fortement votre trajet.


Sur la E40, un autre accident est signalé à hauteur d'Eupen, dans le sens Liège-Aix La Chappelle.


>>>>> LA SITUATION SUR LES ROUTES EN TEMPS REEL <<<<<

La grève se poursuit jusqu'à vendredi midi au moins

La réunion entre les syndicats, HR-Rail, la SNCB et Infrabel s'est terminée jeudi vers 15h15 sans accord, malgré une discussion qualifiée de "pas mauvaise" par le président de la CGSP-Cheminots, Michel Abdissi. La grève se poursuit dans l'attente d'une nouvelle réunion prévue vendredi à 11h30. La CGSP-Cheminots et la CSC Transcom poursuivent leur action de grève jusqu'à au moins vendredi 11h30.

"Nous avons reçu le mandat de na pas toucher au système des crédits (récupération, NDLR), nous ne pouvons pas accepter de changement de formule en cours de route", a indiqué M. Abdissi à l'issue de la réunion. "Il existe toutefois une volonté de trouver une solution", a-t-il tempéré.

Les syndicats, HR-Rail, la SNCB et Infrabel ont convenu de se revoir vendredi à 11h30 au siège de HR-Rail, rue de France à Anderlecht. La poursuite du mouvement de grève dépendra de l'issue de cette réunion.

A peine un train sur 10 circule en Wallonie; environ un sur deux en Flandre

A peine un train sur 10 circulait normalement en Wallonie jeudi en seconde partie de journée, en raison de la grève spontanée initiée mercredi par les cheminots du sud du pays, action couverte par la CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom, a-t-on appris auprès du gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel. La situation était quasi inchangée en Wallonie à celle qui prévalait en début de journée, selon un état de la situation réalisé par Infrabel jusqu'à 18h00, avec environ un train sur 10 seulement en circulation, selon les estimations. "Il n'y a pas de train sur la dorsale wallonne et sur les axes vers Bruxelles, on note à peine quelques trains entre Bruxelles et Charleroi jusqu'à Nivelles ou entre Bruxelles et Liège jusqu'à Louvain", précise le porte-parole d'Infrabel, Frédéric Sacré.

En Flandre, la situation sur le rail a empiré en cours de journée, avec environ un train sur deux en circulation en seconde partie de journée.

Au niveau des cabines de signalisation, cinq étaient à l'arrêt en Wallonie en raison d'un personnel insuffisant.

La situation ne devrait guère évoluer avec les changements d'équipes, prévus à 22h.

On peut s'attendre à des perturbations similaires ce vendredi, les syndicats ayant annoncé la poursuite de leur mouvement dans l'attente d'une réunion avec les directions de HR-Rail, de la SNCB et d'Infrabel, prévue vendredi à 11h30.

Les cheminots protestent contre la décision de HR-Rail, la société qui emploie juridiquement le personnel des chemins de fer, d'appliquer une mesure diminuant les jours de crédit, sorte de jours de récupération, des cheminots.



>>>>> LA SITUATION SUR LE RAIL EN DIRECT <<<<<

Pour toutes les infos, la SNCB conseille de consulter son site, Twitter ou Facebook.