Groen!: ne pas tuer la solidarité au nom de la bonne gestion

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

Les écologistes flamands de Groen! s'opposeront à tout parti qui, au nom du concept de "bonne gestion", mettra en péril la solidarité et l'avenir du pays, a averti dimanche midi la présidente Mieke Vogels, lors du week-end d'été de son parti à Nieuport.

Egratignant Yves Leterme (CD&V), elle a relevé qu'un premier ministre "compétent" serait parvenu depuis longtemps à dégager un accord communautaire. "Et rejeter la responsabilité de l'impasse actuelle sur les Flamands ou les francophones ne fait qu'accroître l'incompréhension et l'intolérance", a-t-elle ajouté.

Le cartel CD&V/N-VA veut faire de la grande réforme de l'Etat annoncée le point d'ancrage des élections régionales de l'an prochain, relève-t-elle. "Mais la question est de savoir que faire de compétences supplémentaires. Si on les utilise pour réduire les droits sociaux des personnes sans emploi, alors Groen! n'en veut pas. Car déjà actuellement, les compétences de la Flandre sont engagées pour un mauvais projet", souligne-t-elle.

Mieke Vogels fait ainsi référence à ce qu'elle décrit comme le projet de la Flandre de se développer pour devenir le pays de transit et le port logistique du reste de l'Europe, par où passent les conteneurs avant de continuer leur route en camion.

Critiquant l'extension envisagée du ring de Bruxelles, ou encore "la manière arrogante dont le port d'Anvers rase par bulldozer le village de Doel", elle a souligné qu'"il y a des limites aux capacités de l'homme et de l'environnement".

Et Groen! de prôner les investissements dans les énergies renouvelables, des villes économes en énergie, de l'espace pour les enfants, des soins de qualité, une sécurité sociale forte et davantage de logements sociaux. "Groen! est favorable au progrès économique, mais pas à n'importe quel prix", a lancé Mieke Vogels.

Publicité clickBoxBanner