Belgique L'augmentation des prix des carburants suscite une vague de colère parmi les automobilistes.

Face à ces tarifs à la hausse à la pompe, des initiatives belges se sont, ce vendredi, mises en place dans le royaume, en marge du mouvement "gilets jaunes" lancé en France. Elles restent cependant très localisées et n'ont pas de réelles répercussions sur le trafic.

Plusieurs zones de blocage sont ainsi répertoriées dans le cadre de cette action visant à s'opposer aux mesures d'austérité établies par le gouvernement.

Blocages de dépôts de carburants

En province de Liège, une dizaine de manifestants se sont positionnés devant le dépôt de carburant de la société Total, situé le long de la Meuse, dans le port pétrolier de Wandre. Rejoints par quelques autres, les manifestants, à l’instar des gilets jaunes en France, entendaient protester contre le prix sans cesse croissant du carburant en Belgique. Souvent dans la bonne humeur, les manifestants ont empêché (et empêchent toujours) le passage des camions venus au port pétrolier pour se ravitailler. La police de Liège est sur place et ne déplore, pour l’instant, aucun incident.

A noter aussi qu'une action était observée au dépôt Total de Feluy, près de Charleroi. D'autres blocages pourraient se manifester à Tertre, Gerpinnes, Walcourt, ou encore aux dépôts Lukoil et Octa de Bruxelles et Vilvoorde, ainsi qu'au dépôt Proxyfuel à Namur. Sans oublier Arlon, Vance et Sterpenich dans le Luxembourg, recensent nos confrères de RTL.