Belgique

84,29 % des médecins ont adhéré à la convention 2018-2019 signée fin décembre par les syndicats médicaux et les mutuelles (contre 86% en 2017 et 84 % en 2016) . Ils sont 89,49% chez les généralistes et 81,03% chez les spécialistes. Le taux d'adhésion est légèrement supérieur en Wallonie (85,40%) qu'en Flandre (84,13%) et à Bruxelles (82,48%), selon les résultats communiqués par l'Inami.

La consultation chez le généraliste à 25,43 euros

Parmi les spécialités les plus « conventionnées » (plus de 90 % d’adhésion) : la gériatrie, la médecine aigüe et d’urgence, l’oncologie, la médecine interne et l’endocrino-diabétologie, la biologie clinique, la radiothérapie, la médecine nucléaire, l’anesthésie-réanimation, la pneumologie et l’anatomo-pathologie. Parmi les spécialités les moins « conventionnées » (moins de 50 % d’adhésion) : la dermato-vénérologie, l’ophtalmologie et la chirurgie plastique.

Les médecins avaient jusqu'au 15 mars pour choisir s'ils adhéraient ou non à cet accord médico-mut. Vu que plus de 60% des médecins y adhèrent, la convention entre en vigueur. Mais les honoraires prévus dans le texte sont d'application depuis le 1er janvier dernier. La sécurité tarifaire est donc garantie pour les patients pour deux ans.

Les honoraires des médecins augmentent de 1,50 %. Mais des exceptions sont prévues. Les consultations chez les médecins généralistes et spécialistes seront notamment indexées de 1,68 %, tandis que les prestations en matière de biologie clinique et d’imagerie médicale augmenteront de 1,25 %. Les médecins généralistes pourront donc facturer un montant de 25,43 euros pour une consultation. Certaines prestations ne seront par contre pas indexées. C’est le cas du dossier médical global (DMG), des examens génétiques, ainsi que de certains honoraires de dispensateurs de soins non accrédités. Par ailleurs, aucune augmentation du ticket modérateur - soit le montant restant à charge du patient après l’intervention de l’assurance obligatoire - n’a été proposée.