Belgique

Naya la louve ne s'est pas promenée à Ranst, en province d'Anvers, où un agriculteur a perdu huit moutons mordus par un prédateur. D'après les données GPS, l'animal, dont la présence est attestée en Belgique depuis début janvier, est resté ces derniers jours dans les environs du domaine militaire de Bourg-Léopold, dans le Limbourg, a fait savoir vendredi l'Institut flamand pour l'étude de la Nature et des Forêts (INBO). Le week-end dernier, deux moutons avaient été retrouvés morts à Meerhout, dans la Campine anversoise, et les données fournies par la puce dont est équipée Naya avaient confirmé que l'animal sauvage s'était rendu dans le pré où les deux ruminants avaient passé la nuit.

La louve n'est cependant pas responsable de la mort de huit moutons à Ranst, toujours d'après les données GPS. Les collaborateurs de l'INBO poursuivent leurs recherches pour identifier la cause de leur décès.

Le chercheur allemand qui suit Naya au jour le jour, Norman Stier, préviendra l'INBO si elle quitte les environs du domaine militaire de Bourg-Léopold, a précisé l'Institut.