Belgique

La ministre plaide la bonne foi. L'article en lui-même, intitulé "Transformons les prisons en écoles", ne prête pas à polémique, reconnaît M. Destexhe.

Il est signé de la main d'un enseignant en milieu carcéral, Luk Vervaet. Ce dernier s'était notamment fait connaître au travers d'un procès qu'il a remporté en février dernier en appel face au ministère de la Justice, qui lui avait interdit, pour des raisons de sécurité, l'accès à la prison de Saint-Gilles.

Alain Destexhe souligne pour sa part que Luk Vervaet, ancien militant du PTB, est également le représentant en Belgique de l'association propalestinienne radicale IUPFP (union internationale des parlementaires pour la Palestine). Le sénateur affirme qu'elle tolère la résistance sous toutes ses formes à Israël, y compris les actions terroristes contre ce pays.

Luk Vervaet s'était par ailleurs engagé publiquement récemment dans l'opposition à l'extradition vers les USA de Nizar Trabelsi, condamné en 2004 dans le cadre d'un projet d'attentat à la base de Kleine Brogel (Limbourg). Alain Destexhe s'inquiète "qu'un idéologue de la trempe de Luk Vervaet ait l'opportunité d'être publié sur le site officiel d'une ministre de la Communauté française" et s'interroge sur les liens d'Ecolo avec lui.

Au cabinet de la ministre Huytebroeck, on plaide la bonne foi: l'article a été repris par un membre du cabinet d'une "publication de référence" de la Ligue des droits de l'Homme. La ministre ne connaît pas personnellement Luk Vervaet et, en attendant de plus amples informations, l'article a été immédiatement mis hors ligne, indique-t-on.