Belgique

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles vote d’importants décrets relatifs au Pacte d’excellence. Laurence Weerts et Frédéric Delcor, les deux chevilles ouvrières de la réforme, reviennent sur les grands axes de ce pacte “inédit”.

Ce mercredi est un jour important pour la réforme qu’est le Pacte d’excellence. Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles devrait voter deux décrets révisant en profondeur la gouvernance des écoles et leur "pilotage". Ces votes sonneront le coup d’envoi d’une saison législative qui devrait voir de nombreux décrets relatifs au Pacte être progressivement adoptés. Si l’essentiel de ces décrets passe la rampe du Parlement, le Pacte sera inscrit dans le marbre. Pour rappel, cette réforme vise à faire évoluer dans ses grandes lignes l’enseignement francophone. Pour ce faire, elle a rassemblé les représentants des parents, des réseaux, des enseignants et de l’administration. Ensemble, ces grands acteurs de l’école ont défini les horizons de la réforme.

Avec Frédéric Delcor (ancien directeur du centre d’études du PS) et Laurence Weerts (ancienne conseillère CDH) qui ont présidé le comité de concertation du Pacte, et qui sont aujourd’hui responsables de la cellule opérationnelle du changemen t qui accompagne la réforme , La Libre revient sur quelques-uns des fondamentaux de cette dernière.

(...)