Belgique Des attaques projetées par des extrémistes de droite radicalisés ne sont pas à exclure en Belgique." Les propos sont du ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V).
Criminologue à l’université de Liège, Michaël Dantinne rappelle que si les projecteurs sont actuellement braqués sur l’extrémisme islamiste, cela ne veut pas dire que d’autres radicalismes n’existent pas. Selon lui, la perspective de voir l’extrémisme de droite organiser des attaques n’est pas absurde.
(...)