Belgique Le 7 février 1968, le gouvernement Vanden Boeynants - De Clercq tombait sur "l’affaire de Louvain" alors qu’il avait mis le communautaire au frigo. Mais il explosa sous l’influence de l’aile la plus flamande du CVP et du fameux Jan Verroken qui soutenaient un déménagement des francophones de l’Université de Louvain en Wallonie. Le processus de la scission était lancé. D’autant plus que les élections du 31 mars renforcèrent les partis linguistiques. Tout était plié début juillet : l’UCL irait à Ottignies et à Woluwe-St-Lambert. Les événements s’étaient précipités fin 1967 mais la guerre civile lovano-louvaniste durait depuis plusieurs années.

(...)