Intégration: Bacquelaine parle d'échec du multiculturalisme

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le chef de groupe MR Daniel Bacquelaine est d'avis que le "multiculturalisme est un échec" en ce qu'il a permis l'émergence du communautarisme qui opprime l'individu de façon parfois "moyenâgeuse". Le MR préfère à ce modèle celui de l'interculturalité qui offre à chacun l'opportunité de s'émanciper. A quatre mois des élections communales, le MR a lancé un débat sur l'intégration qui a échoué, selon lui, dans un certain nombre d'endroits du pays où se sont développés des ghettos.

Le chef de groupe MR Daniel Bacquelaine a prolongé le débat mardi sur les ondes de La Première (RTBF). Selon lui, outre l'intégration, c'est le "multicularisme" qui est un "échec".

La société est "plurielle", dit-il, et dans ce contexte, le multiculturalisme, "et sa dérive, le communautarisme" se sont imposés. Mais "ce n'est pas notre choix", a rappelé Daniel Bacquelaine. Le MR défend "l'interculturalité basée sur l'universalisme et le partage de valeurs communes par toute la population".

Selon Daniel Bacquelaine, "les communautés ont tendance à enfermer les individus dans toute une série de pratiques parfois moyenâgeuse". Ce qu'il faut, ajoute-t-il, c'est "donner à chacun la capacité de s'émanciper".

L'échec du multiculturalisme est parfois mis en avant par des dirigeants politiques en Belgique comme à l'étranger. Il avait été pointé du doigt par Yves Leterme lorsqu'il était premier ministre. Avant lui, la chancelière allemande Angela Merkel s'était prononcée en ce sens. L'ancien président français Nicolais Sarkozy s'était également exprimé de la sorte.

Publicité clickBoxBanner