Belgique La vague hivernale s'est abattue ce lundi sur Bruxelles paralysant l'aéroport national. Au lendemain du blocage, les effets s'en font encore ressentir. Certains voyageurs auront passé deux nuits à l'aéroport de Bruxelles ou dans un centre d'accueil.

Selon la porte-parole de Brussels Airport, Florence Muls, le blocage de la veille n'était pas seulement dû au doux manteau blanc mais plutôt à une combinaison d'éléments tels que le vent particulièrement fort, le verglas et les importantes précipitations de neige.

Lundi 11 décembre, pas moins de 300 vols avaient été annulés. Ce mardi, une septantaine de vols ne pouvaient toujours pas décoller, 200 autres étaient encore retardés. Selon certains internautes sur place, il faut attendre pas moins d'une heure avant de pouvoir espérer passer le contrôle de sécurité. De nombreux voyageurs ont donc raté leur vol. Comme on peut le voir dans les tweets, les files sont immenses.

L'incompréhension parmi les passagers

"Honteux", "Inacceptable"... Les termes ne sont pas élogieux à l'encontre des gestionnaires de l'aéroport national sur Twitter. Le retard accumulé a complètement engorgé les couloirs du bâtiment. Les files sont encore longues et les voyageurs perdent patience, certains étant bloqués depuis deux jours.

L'attente serait due à un manque d'agents de sécurité et de bagagistes. Plusieurs procédures de dégivrage ont également contribué ce mardi à la longue liste de retards.

Les voyageurs déplorent un manque de communication et beaucoup semblent perdus dans ce brouhaha comme en témoigne une personne au micro d'RTL : "Nous sommes très nerveux. Un guichet a été ouvert pour nous informer. Nous étions dans la file mais il a été fermé. Il n’y avait que deux personnes pour tous les vols annulés. On ne sait pas où aller, on ne trouve pas nos valises et personne ne nous renseigne. C’est aberrant".

Selon la porte-parole cependant, "Nous n’allons pas communiquer si nous n’avons pas de nouvelle information à transmettre aux passagers. Pour l’instant, les passagers doivent prendre contact avec leurs compagnies. Quant à nous, toutes les informations sont à jour sur notre site. Et un formulaire est sur le site pour les passagers qui recherchent encore leurs bagages".

Le service communication de Brussels Airport tente de répondre à tous les tweets les mentionnant. Mais l'entreprise soutient que les problèmes de bagages sont quant à eux à imputer aux compagnies aériennes qui auraient dû prévoir plus de travailleurs suite aux embarras de lundi.

L'aéroport conseille dès lors aux passagers de vérifier le statut de leur vol sur le site de Brussels Airport et/ou de contacter leur compagnie aérienne avant de se déplacer. En cas d'annulation, les passagers sont priés de ne pas se rendre à l'aéroport et de contacter leur compagnie aérienne, souligne la porte-parole de Brussels Airport. "Mais notre objectif est que tout soit rentré dans l’ordre ce mardi soir", rassure Florence Muls.